Majorations du type supu inf u c pour l équation de la courbure scalaire prescrite sur un ouvert de R n, n 3

Størrelse: px
Starte visningen fra side:

Download "Majorations du type supu inf u c pour l équation de la courbure scalaire prescrite sur un ouvert de R n, n 3"

Transkript

1 J. Math. Pures Appl ) Majoratons du type supu nf u c pour l équaton de la courbure scalare prescrte sur un ouvert de R n, n 3 Samy Skander Bahoura 175, rue du Chevaleret, Pars, France Reçu le 10 octobre 003 Dsponble sur Internet le 4 août 004 Résumé Sur un ouvert Ω de R n, nous démontrons des estmatons du type sup K u nf Ω u sur tout compact K Ω pour l équaton de la courbure scalare prescrte. Nous étudons le cas où l exposant sous-crtque tend vers le crtque. Concernant l exposant crtque, en dmenson 3 et 4, nous démontrons le contrôle des maxma des solutons par leurs mnma. Nous étudons auss l nfluence d une perturbaton non-lnéare de l équaton sur les solutons. 004 Elsever SAS. Tous drots réservés. Abstract On an open subset Ω of R n, we prove some estmatons of the type sup K u nf Ω u on any compact subset K of Ω for the prescrbed scalar curvature equaton. We study the case when the sub-crtcal exponent tends to the crtcal exponent. In dmenson 3 and 4, for the crtcal case, we controle the maxma of solutons by ther mnma. We also study the nfluence of a nonlnear perturbaton of the equaton on the solutons. 004 Elsever SAS. Tous drots réservés. Mots-clés : Équaton de la courbure scalare ; Cas crtque ; Perturbaton non-lnéare 1. Introducton Un des problèmes auquels nous nous ntéressons est le suvant : Problème 1. Étant donnée sur un ouvert Ω de R n l équaton suvante : u = Vu q 1 et u>0 dansω, E 1 ) Adresse e-mal : S.S. Bahoura) /$ see front matter 004 Elsever SAS. Tous drots réservés. do: /j.matpur

2 1110 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) où <q N = n/n ) et V est une foncton qu vérfe, pour tros réels postfs a,b,a, les condtons suvantes : 0 <a Vx) b, x Ω et Vx) Vy) A x y x,y Ω. On se pose la queston de savor s, pour chaque compact K de Ω, l exste une constante c>0, ne dépendant que de a,b,a,k,ω, telle que pour toute foncton u, soluton de E 1 ), on at : sup K u nf u c. ) Ω L opérateur est défnt par : = n sur R n. Lorsque q = N dans l Éq. E 1 ), quelques résultats sont connus : Le problème a été évoqué sur la sphère par T. Aubn ] lorsque V = cte, en lason avec le problème de Yamabé sup nf est alors fxe. En effet, consdérons sur la sphère S n 1), n 3, l équaton suvante : 4 n 1 n φ + nn 1)φ = nn 1)φn+)/n ). D après T. Aubn ], l exste β>1etp S n tel que S φ 1, on a alors : donc, max S n φ = φp) = β ] 1 n )/4 φq) = φ β,p Q) = β cosdp,q)]]. β + 1 β 1 ) n )/4 et mn φ = φ P)= S n maxφ mnφ = 1. S n S n ) β 1 n )/4 β + 1 Le résultat sur S n est d une grande smplcté. On peut se demander s dans un cadre plus général, une négalté telle que ) a leu. C est l objetdu Problème 1. En dmenson, le même problème se pose pour l équaton u + = e u sur S,ona: maxφ + mn φ = 0. S S Le résultat concernant la borntude de max K u + mn Ω u,oùk est un compact de Ω R pour l équaton u = V e u, a été démontré par Brézs, L et Shafrr 3]. R. Schoen a traté de ce problème en mprosant des condtons supplémentares sur V sans en donner de démonstraton pour n = 3, 4.

3 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Yanyan L 9] a ms en évdence des condtons suffsantes de régularté fortes sur V au mons C n et le gradant contrôle les dérvées successves) pour résoudre le problème sur la sphére S n. Il utlse par alleurs, les notons de blow-ups solés et solés smples. Cet artcle consste à obtenr des résultats comparables avec des hypothèses nettement plus fables. Quoqu l en sot, pour n 3, des hypothèses supplémentares dovent être données comme le montre ce contre-exemple de C.-C. Chen et C.-S. Ln 6]. Ces derners, consdèrent, sur la sphére S n 1) de rayon 1 de courbure scalare R 0 = nn 1), l équaton suvante : v + nn ) v = Rv N 1. 4 La foncton ux) = /1 + x )) n )/ vπ 1 x)) où π est la projecton stérographque, vérfe sur R n : u = Kx)u N 1, 1 ) ux) = O x n). ) Pour avor une foncton radale sur R n les auteurs prennent Kx) de la forme, Ry 1,...,y n+1 ) = Ry n+1 ),oùlesy sont les coordonnées de y = π 1 x) dans R n+1 S n R n+1 ). En effet, pour obtenr une foncton radale sur R n à partr d une foncton défne sur la sphère, l sufft de prendre la foncton de départ R, ne dépendant que d une coordonnée. De plus, la foncton K est chose vérfant les hypothèses suvantes : Kx)= nn ) + εk 0 x) avec K C 1 et ε>0, ) 1 K 0 r) < 0 pour 0 <r<1 et K 0r) = K 0 pour r 1 r = x ). r Pour r assez pett, K 0 r) = K 0 0) Ar l + Hr) avec Hr) r l + H r) r 1 l 0 quand r 0etl est un réel de ]1,n )/. Dans, leur théorème, les auteurs démontrent l exstence d une sute de fonctons u j dont les énerges u L N ) tendent vers l nfn. Comme par transformaton conforme l énerge se conserve, on peut affrmer, qu ls exhbent une sute de fonctons, sur la sphére, dont les énerges tendent vers l nfn. Fnalement, grâce à la formule de repésentaton de Green, sup u j nf u j +. Leur théorème est le suvant le ) sufft à prouver la nécessté d hypothèses pour établr une négalté du type )) : Théorème. Sot K ε x) = nn ) + εk 0 x ), K 0 vérfant les hypothèses précédentes, avec 1 <l<n )/. Alors,lexsteε 0 > 0 tel que pour tout 0 <ε<ε 0, l exste une

4 111 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) nfnté de solutons u ε j x ) de 1), ) avec K = K ε vérfant, u ε j r) = uε j 1/r)r n pour 0 <r 1.Deplus: ) Pour 0 <ε ε 0, la sute u ε j 0) est strctement crossante en j et on a : lm j + R n ) u ε n/n ) j dx =+. ) Pour j N, u ε j+1 r)rn )/ a un maxmum local en r = 1, j autres maxma locaux et j mnma locaux dans ]0, 1. D autre part, pour toute sute ε 0, u ε j+1 converge vers U 0 r) = 1/1 + r ) n )/ dans C loc Rn {0}) et on obtent : lm + R n u ε ) n/n ) ] n/s n/ j+1 dx = j + 1) nn ) n, S n étant la melleure constante de Sobolev. Vor T. Aubn ]). ) Pour j N, u ε j r)rn )/ a un mnmum local en r = 1, j maxma locaux et j 1 mnma locaux dans ]0, 1. D autre part, pour toute sute ε 0, u ε j converge vers U 0 r) = 1/1 + r ) n )/ dans Cloc Rn {0}) et l vent : lm + R n u ε ) n/n ) ] n )/S n/ j dx = j) nn ) n. Des problèmes smlares ont été étudés par C.-C. Chen et C.-S. Ln 7] dans le cas d ouverts Ω de R n, avec les hypothèses de Y.-Y. L. Ils consdèrent une perturbaton de l équaton par une foncton g C 1 Ω) strctement postve et vérfant une condton asymptotque à l nfn. L équaton étudée est alors : u = Vu N 1 + gu) sur Ω. Concernant l équaton avec la perturbaton non lnéare g, nous avons le problème suvant : Problème. Sur un ouvert Ω de R n, on consdère l équaton : u = Vu N 1 + Wu α et u>0, E ) avec n/n ) α<n 1 = n + )/n ). V et W vérfent pour des réels postfs donnés a,b,c,d,a,b, 0 <a Vx) b et 0 <c Wx) d, V L A et W L B.

5 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) On se pose la queston de savor s pour chaque compact K de Ω, l exste une constante c, ne dépendant que de α, a, b, c, d, A, B, K, Ω telle qu on at, pour toute soluton u de E ) : sup K u nf u c. ) Ω Les prncpales remarques qu on dot porter sur ces deux problèmes sont : Les solutons sont consdérées comme réguleres C,α ) et on cherche à partr de l équaton, sans avor de condtons aux bords n de condton de borntude unforme d énerges, à montrer des résultats de borntude au sens localement unforme L loc ). Le but est d estmer le maxmum des fonctons u sur chaque compact par rapport à leurs mnma. Dans le cas de la dmenson 4, on mposera une condton à la constante de Lpschtz A de V : tendre vers 0 et au mnmum des solutons de ne pas tendre vers 0 pour pouvor avor des estmatons L loc de ces solutons. On verra que pour n 4 en supposant nos fonctons radales, nous pouvons mposer sur V des condtons de telle sorte qu on at une bonne estmaton L loc ). Théorème 1. Consdérons deux sutes {u ε }, {V ε } de fonctons relatves au problème concernant E 1 ) avec q ε = N ε N, alorsona: Pour tout compact K de Ω, l exste une constante c>0 ne dépendant que de a,b,a,k,ω telle que pour tout u ε : ε n )/ sup K u ε ) 1/4 nf Ω u ε c. Corollare 1. Consdérons deux sutes de fonctons {u ε } et {V ε } relatves au problème E 1 ), alors s on suppose, q = N ε avec ε 0 et V ε kε k > 0), l vent : Pour tout compact K de Ω, l exste une constante c>0 ne dépendant que de a,b,k,k,ω telle que sup K u ε ) 4/5 nf Ω u ε c. Remarque 1. Atknson et Peleter 1], Brezs et Peleter 4] et Z.-C. Han 8] se sont ntéréssés au cas d une sute de fonctons solutons de E ) dans la boule unté avec condtons de Drchlet, V 1etq = q = N ε. Ils démontrent la convergence d une telle sute vers une foncton partculère. Pour Atknson et Peleter une telle sute vérfe : ε u 0) 4n )]n )/ Ɣn) Ɣn/)]

6 1114 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) et pour x 0, u x) ε nn )/4 n ) n/4 ) Ɣn/4) 1 Ɣn) x n 1. Remarque. À propos du Corollare 1, l asé de construre un exemple de solutons de E 1 ) avec des fonctons V ε ) telles que V ε 0. Partons des fonctons ben connues : ) n )/ µε u ε r) = µ ε +, 0 r 1, r µ ε est un réel postf à chosr de telle manère que les hypothèses du Corollare 1 soent vérfées. u ε vérfe : avec u ε = nn )u N 1 ε = nn )u ε ε un 1 ε ε ) n )ε/ µε V ε r) = nn ) µ ε +. r = V ε u N 1 ε ε, Les fonctons V ε vérfent les hypothèses du Corollare 1 : En effet, 0 r 1 µ ε r + µ ε 1 + µ ε et on en dédut que : nn )µ n )ε/ ε 1 + µ ε )n )ε/ V εr) nn ). µ n )ε/ ε Il sufft de prendre µ ε tel que : µ s ε ε 1 quand ε 0, s >0. On peut par exemple prendre µ ε 1. Ans la premére hypothèse du Corollare 1 pour les fonctons V ε est ben vérfée. Le calcul de la dérvée de V ε donne : V ε r) µ n )ε/ ε nn ) rε µ ε µ n )ε ε nn ) 1 µ n )ε/ ε ε µ ε. En prenant, µ ε 1 par exemple on dédut que V ε r) kε, aveck une constante postve. Théorème. Consdérons deux sutes de fonctons {u }, {V } relatves à l Éq. E 1 ) : S n = 3 et q = 5, alors pour tout compact K de Ω l exste une constante c>0 ne dépendant que de a,b,a,k,ω telle que sup K u ) 1/3 nf Ω u c.

7 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) S n = 4, q = 3 et la constante de Lpschtz A, relatve à V tend vers A 0,alors: En supposant que mn Ω u lm nf + A 8e 3a a, on obtent : Pour tout compact K de Ω, l exste une constante c>0 ne dépendant que de a,b,a ) N,K,Ω, telle que sup K u ) nf Ω u c. Corollare. S u ) et V ), sont deux sutes de fonctons relatves à l Éq. E 1 ), sur un ouvert Ω de R 4,alorsona: S la constante de Lpschtz A relatve à V tend vers 0 et s mn Ω u m>0 pour tout,ona: Pour tout compact K de Ω, l exste une constante c>0 ne dépendant que de a,b,a ) N,m,K, telle que sup u c. K Sur la boule unté de R n s on consdére des condtons supplémentares sur {u } et {V } àsavor: u et V sont radales et V r) V r ) A r n )/]+ε r n )/]+ε 0 r, r 1, ε>0. On obtent le : Théorème 3. Sous les condtons précédentes, on a : u 0) ] ε/n )+ε] u 1) c, où c>0 est une constante qu ne dépend que de a,b,a,ε. Remarque. On peut exhber des fonctons u et V vérfant les hypothèses du Théorème 3 sans que les V soent trvaux V 0). En dmenson 4, on peut prendre : ur) = 1 r, u r) = r et u r) =, 0 r 1, u = Vu 3, avec V = 8 1 r ) 3,

8 1116 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) et on a Vr) Vr ) = 8 1 r ) 3 1 r ) 3 1 r ) 1 r )] 3. S r 1/ etr 1/, alors Vr) Vr ) r r. On vot alors que ε = 1. S on veut défnr deux sutes de fonctons u et V vérfant les condtons relatves au Théorème 3, l sufft de modfer u. Par exemple on prend u r) = 1 + α r en dmenson 4, avec α ) bornée, la sute V ) assocée à u ) sera défne comme dans l exemple précédent. Concernant le deuxème problème, nous avons le résultat suvant : Théorème 4. On consdère tros sutes de fonctons {u }, {V } et {W } solutons de E ), alors on a : Pour tout compact K de Ω, l exste une constante c > 0, ne dépendant que de α, a, b, c, d, A, B, K, Ω telle qu on at : sup u nf u c. K Ω Concernant le deuxeme problème et le théorème qu lu est assocé, on peut, en mposant d autres condtons sur la constante B relatve à la foncton W, avor le même résultat avec l exposant n/n ). Ce derner problème est ntermédare entre le cas sous-crtque et le cas crtque, pusqu on a deux termes : l un est crtque et l autre sous-crtque.. Démonstraton du Théorème 1 et du Corollare 1.1. q = N ε N Par soucs de compréhenson, nous allons détaller cette parte. On aura à utlser la technque «movng plane» qu utlse essentellement le prncpe du maxmum. On suppose, pour smplfer, que Ω = B 0), et on rasonne par l absurde, en essayant de démontrer qu l exste pour un certan β ]0, 1/3, une constante c ne dépendant que de a,b,a,β et un réel R ]0, 1 tels que pour tout u ε > 0, soluton de E 1 ),avecv = V ε, vérfe : ε /n ) ε/] 1 ) β sup u ε nf u c ε B R 0) B 1 0) R 4/N ε ) ε>0. Le fat de prendre l nf sur la boule unté dans la boule de rayon est lé aux calculs qu vont suvre, car nous serons oblgés d effectuer des translatons et l nous faut une certane marge de sécurté.

9 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) On a remplacé l exposant 1/4 dusupparβ ; on verra que le résultat de cette deuxème parte du théorème est valable pour tout 0 <β<1/3. Supposons donc que pour tout c>0etr ]0, 1,lexsteV ε et u ε vérfant : ε /n ) ε/] 1 ) β sup u ε nf u c ε B R 0) B 1 0) R 4/N ε ) et u ε = V ε u N ε 1 ε. On chosra : R = R 0etc = c +. Notre hypothèse est : l exste deux sutes {u ε } et {V ε } notées, pour smplfer l écrture, {u } et {V } telles que pour tout N : ε /n ) ε /] 1 u = V u N ε 1, sup B R 0) u ) β nf B 1 0) u c R 4/N ε ) D une manère évdente on suppose sup u > 1etε 0), ) 4/3 ) β ) sup u sup u nf u ε /n ) ε ] 1 β B R 0) B R B 0) 1 0) sup u nf u, B R B 0) 1 0). donc : En partculer, ) 1+β c sup u B R 0) R 4/N ε +. ) ) sup u R /N ε ) c +. B R 0) Consdérons alors : s x) = u x) R x x ) /N ε ) avec u x ) = max u. B R 0) Sot a tel que s a ) = max s = u a ) R a x ) /N ε ). B R x ) Nous avons : Posons : s a ) s x ) = u x )R /N ε ) c avec c +. ) l = R a x ) et L = l 4 c ua ) ] N ε )/

10 1118 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) et remarquons que d après ),ona: 0 <l R 0 u a ) +, L +. Posons, lorsque y L, v y) = 1 u a ) u { y u a ) +ε N)/ ] } + a et vérfons que s, y L,alorsx = yu a ) +ε N)/ ]+a B R x ). Grâce à l négalté trangulare : R x x =R a x + u a ) ] +ε N)/ y R a x u a ) ] +ε N)/ y et donc : R x x l l 1 4 c = l c ) > 0, ) x x R l c ) <R, v est ans ben défne et vérfe pour tout N, D autre part : v = V { a + y u a ) N+ε +)/ ]} v N ε 1, et v 0) = 1. v y) = s x) s a ) R a x ) /N ε ) R x x ) /N ε ) D où, pour tout N et y L : l R x x ) /N ε ). 0 <v y) ) /N ε ). ) c Comme dans l étape de la démonstraton du Théorème 1, grâce aux théorèmes de Ladyzhenskaya et Ascol, de la sute de fonctons v on peut extrare une sous-sute qu converge unformément vers une foncton v 0 vérfant : v = V0)v N 1, v0) = 1, 0 <a V0) b<+.

11 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) En fasant un changement d échelle on peut se ramener au cas : V0) = nn ). Les solutons postves de : v = nn )v N 1,surR n sont les fonctons vor le résultat de Caffarell, Gdas et Spruck 5]) : d où, enfn vy) = D après ) et comme c +, µ µ + y x 0 ) n )/ avec µ R + et x 0 R n. vy) 1 pour tout y R n, v0) = max R n v = 1 et v0) = 0 x 0 = 0, v0) = 1 µ = 1. Remarquons auss que : u a ) ] β = s a ) ] β s x ) ] β = u x )R /N ε ] 1) β. l β/n ε 1) D où, d après notre hypothèse, l β/n ε 1) u a ) ] β nf u B 1 0) c β R 4 β)/n ε 1) Rappelons que, u x ) = max Br 0) u. Comme l,r 0et0<β<1/3, on a : u a ) ] β nf u +. B 1 0).. Concluson de l Étape 1 v y) = v ε y) = u ε a ε + yu ε a ε )] ε/ /n ) ], avec a ε = a u ε a ε ). vérfe : ) v ε = V ε v N ε 1 n )/ 1 ε et v ε 1 + y. Cette convergence étant unforme sur tout compact de R n : u a ) ] β nf u + B 1 0) avec β<1/3eta 0.

12 110 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Étape. Passage en coordonnées polares et utlsaton de la méthode «movng plane» Lemme. On pose pour t ], 0], θ S n 1 : w t, θ) = e n )t/ u a + e t θ) et V t, θ) = V ε a + e t θ). Et on consdère l opérateur suvant : n ) L = tt σ, sur ], 0] S n 1, 4 où σ est l opérateur de Baltram Laplace sur la sphére S n 1,alors: Démonstraton. donc : tt w = t w = Par défnton de σ, d où : Lw = e n )ε t]/ V w N ε 1, pour tout. n ) e n )t/ u a + e t θ)+ e nt/ r u a + e t θ), ] n ) w + e n+)t/ rr u a + e t n 1) θ)+ 4 e t r u a + e t θ). σ w = e n )t/ σ u a + e t θ)= e n )t/ σ u a + e t θ), tt w σ w = n ) w + e n+)t/ rr u a + e t θ) 4 + n 1) e t r u )a + e t θ) 1 e t σ u a + e t θ) En remplacant e t par r>0, sachant que l expresson du laplacen en coordonnées polares est : en conséquence : = rr + Lw = tt w σ w n 1) r 1 r r σ, ]. ] n ) w = V e n )εt/ w N ε 1. 4

13 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Étape.. Quelques proprétés concernant les fonctons w Posons η = 1/u a ) N ε )/,alors: Lemme. On a : log η = N ε 1) w log η,θ) w log η + 4,θ)>0, 0, ) δ 0, cδ) > 0, 0 = δ) N, tels que : log u a ) = n ε ) log u a ). 1 cδ) en )t/ u a ) n )ε /4 w t + log η,θ) pour tout θ S n 1, 0 et t δ. cδ)e n )t/ u a ) n )ε /4, Démonstraton. 1) En utlsant la défnton de v, donnée dans la concluson de l étape 1, nous pouvons écrre : w t + log η,θ)= e n )t/ u a + e t θη )η n )/ = e n )t/ u a ) ] n )ε /4 v e t θ). Toujours d après l étape 1 : Pour tout β>0, z t, θ) = e n )t/ v e t θ) converge unformément sur ], log β] S n 1 vers la foncton, zt) = e n )t/ e t ) n )/ 1 + e t ) n )/ = 1 + e t. S on prend log β = 4 et donc, t 4: Pour tout ε>0 l exste un enter 0 tel que 0 entrane pour t 4 z t, θ) zt) < ε. En conséquence : z 0,θ) z 4,θ)= z 0,θ) z0) ] z 4,θ) z4) ] + z0) z4) ε + z0) z4). Sachant que w est obtenue en multplant z par u a )] n )ε /4, comme zt) est maxmum en t = 0, pour 0 on prend ε<z0) z4)), on a : w log η,θ) w log η + 4,θ)>0.

14 11 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) ) Nous venons de vor qu en utlsant la convergence unforme des v, on obtent )..5. Étape.3. Utlsaton de la méthode «movng plane» On pose, lorsque λ t : Lemme 1. Sot A λ la proprété suvante : alors : t λ = λ t et w λ t, θ) = w λ t,θ). A λ = { λ 0, t λ,θ λ ) λ,1/] S n 1,w λ t λ,θ λ ) w t λ,θ λ ) 0 }, Lemme. Pour λ 0,ona: ν 0, tel que pour λ ν, la proprété A λ n est pas vrae. w λ w < 0 L w λ w ) < 0, sur ]λ,t ] S n 1 où t = β log η + log n )a A, 0 <β<1/3. 3) Un pont utle : ξ = sup { λ λ = + log η,w λ w < 0, sur ]λ,t ] S n 1 } exste avec t = β log η + log n )a A et 0 <β<1/3. Remarques. Dans le Lemme 1, l ne faut pas confondre t λ et t λ, le premer désgne le symétrsé de t alors que le second désgne un pont partculer pour lequel avec θ λ ), une proprété donnée est vérfée. Le Lemme 1 établt qu l exste un rang ν pett, tel que pour λ ν, onat: pour tout t, θ) ]λ,1/] S n 1 w λ t, θ) w t, θ) < 0. Sur les ensembles consdérés, le Lemme permettera d utlser le prncpe du maxmum. On trouve des fonctons h verfant : h 0 et Lh 0 avecl = tt σ n ) 4 oú σ est le laplacen sur la sphére S n 1. Localement L s écrt : j a j j + j b j j n ) /4 et un opérateur de ce type vérfe le prncpe du maxmum de Hopf.

15 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) On chosra des domanes partculers, pour pouvor utlser le Lemme 1 convenablement. On vot auss que le Lemme est lé au Lemme 1 : pour λ ν, la dfférence w λ w est négatve. On verra l utlté du pont 3) après les démonstratons des Lemmes 1 et. Démonstraton du Lemme 1. D abord, on fxe l enter, on cherche le sgne de t w et D où, t w t, θ) = n ) e n )t/ u a + e t θ)+ e n/)t r u a + e t θ). ] n t w = e n )t/ u a + e t θ)+ e t r u. La foncton u est C 1, postve et sous-harmonque; on en dédut qu l exste A tel que r u A. D autre part, le prncpe du maxmum ndque que u attent son mnmum sur le bord et ans, Fnalement, n u a + e t θ) n mn u B e a n mn ) u = β > 0. B 0) t w e n )t/ β e t A ). Pour t<logβ /A ), β e t A > 0. Ans w est strctement crossante sur ], logβ /A )] unformément en θ S n 1. Supposons que Lemme 1 ne sot pas vra : Il exste une famlle de {λ k } telle que λ k, des réels t k ]λ k, 1/], θ k S n 1 tels que w λ k t k,θ k ) w t k,θ k ) 0. ) On va vor que pour λ k prs dans la famlle pour laquelle ) est vérfée, t k logβ /A ), 1/]. Supposons au contrare que t k < logβ /A ). Lorsque λ k est vosn de, nous avons λ k < logβ /A ). D autre part, sachant qu on a toujours t λ k <t, en prenant t = t k dans ]λ k, logβ /A ) et en utlsant la crossance de w on obtent l négalté suvante : w λ k t k,θ) w t k,θ)<0 pour tout θ S n 1. En partculer pour θ = θ k l négalté obtenue, contredt ).

16 114 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Ans, pour tout λ k 0, prs dans la famlle pour laquelle ) est vérfée : 1/ t k log β A. En partculer logβ /A ) log η + 4, car w log η,θ) w log η + 4,θ)>0.) Par compacté on obtent : Or, λ k, t k t 0 log β, 1 ] A en fasant tendre λ k vers, on obtent : 0 w λ k t k,θ k ) w t k,θ k ), u a + e t 0 θ 0 ) 0, et θ k θ 0 S n 1. or cec est mpossble car u > 0. Ans, on a démontré que pour λ pett, vosn de, w λt, θ) w t, θ) < 0, pour t, θ) ]λ,1/] S n 1. Démonstraton du Lemme. On commence par démontrer que n )aε t V termes postfs) Ae ]. t ) En effet, comme V = V t, θ) = e n )ε t]/ V ε a + e t θ),ona: D où, t V = n )ε e n )εt]/ V ε a + e t θ) + e n )εt]/ e t V ε a + e t θ) θ. n t V e n )εt]/ )aε Ae ], t où A est un majorant de la norme nfne du gradent de V. Ans, n )a t log ε + log A t V 0. Or, d après notre hypothèse de départ :

17 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) ε /n ) ε /] 1 uε a ε ) ] β c ε l ε R ε ) log ε n ε 1, n )/ ) β log u ε a ε ) ] = β log η ε, avec η ε =u ε a ε )] ε / /n ) a ε = a est le pont défn dans l étape 1). On vot alors que log ε + log n )a A β log η ε + log n )a A = t ε = t. Cec nous permet d avor la crossance en t de la foncton e n )ε t/ V sur l ntervalle ],t ]. On démontre mantenant le Lemme. Supposons que pour un λ 0onat: en notant w λ t, θ) w t, θ) < 0, t, θ) ]λ,t ] S n 1 ; Ṽ t, θ) = e n )ε t/ V t, θ), Ṽ λ t, θ) = Ṽ t λ,θ)= Ṽ λ t,θ), on peut écrre : L w λ w ) = Ṽ λ ) ) Ṽ w λ N ε 1 ) + Ṽ w λ N ε 1 w N ε 1]. On a vu que sur l ntervalle λ,t ], la foncton t Ṽ t, θ) = e n )ε t/ V t, θ) est unformément crossante et comme t λ,t ], t λ t = λ t t = λ t) 0, on en dédut que Ṽ λ Ṽ sur λ,t ] S n 1. D autre part, l exste un rang 1 à partr duquel N ε 1 > 1 > 0, pusque ε 0. Ans la foncton t t N ε 1 est crossante et on a fnalement : w λ <w w λ ) N ε 1 <w N ε 1. Le Lemme est ans démontré. Vérfcaton du pont 3) : D après le lemme de l étape. : w log η,θ) w log η + 4,θ)>0. On pose l = log η + 4et λ = + log η,alors: λ l = log η + ) log η 4 = log η.

18 116 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Comme λ <l <t, on obtent : et fnalement ξ exste ben. w λ l,θ) w l,θ)>0.6. Étape 3. Utlsaton du prncpe du maxmum pour la concluson Montrons que les fonctons w ξ w vérfent les proprétés suvantes : 1) sur ]ξ,t ] S n 1, w ξ w 0, ) sur ]ξ,t ] S n 1, Lw ξ w ) 0. Pour le pont 1), on utlse la défnton de ξ : l exste une sute {µ,k } telle que l on at : a) µ,k <ξ pour tout enter k, b) w µ,k w < 0sur]µ,k,t ] S n 1, pour tout k, donc : w µ,k t,θ) w t, θ) < 0, pour t ]µ,k,t et tout θ S n 1. La foncton w est contnue et tout t ]ξ,t ] est dans des ntervalles ]µ,k,t ] d après a), en passant à la lmte en k on obtent 1). Pour le pont ), la démonstraton est dentque à celle du 1), les fonctons w sont C, l sufft d écrre w µ,k w = w µ,k, ) w, ). Lemme. Les fonctons w ξ et w vérfent : max θ S n 1 w ξ t,θ) mn θ S n 1 w t,θ). Démonstraton. Supposons par l absurde que l on at : alors : max θ S n 1 w ξ t,θ)< mn θ S n 1 w t,θ); θ S n 1, w ξ t,θ)<w t,θ). 3) Notons : ht, θ) = w ξ t, θ) w t, θ) sur ξ,t ] S n 1. En utlsant les proprétés 1), ) et l Éq. 3), la foncton h vérfe :

19 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) ht, θ) 0 surξ,t ] S n 1 et ht,θ)<0, θ S n 1, Lh 0 surξ,t ] S n 1. Par le prncpe du maxmum de Hopf, on obtent que h attent son maxmum sur le bord ou ben elle est constante. S h n est pas constante, elle vérfe à l ntéreur du domane, h<maxh.làoùh attent son maxmum elle vérfe : ν h>0 ; ν est la normale extéreure. En ξ,θ), h est nulle et en t,θ) elle est strctement négatve, elle ne peut pas être constante. Donc : Comme ν = t, on obtent : ν w ξ h<0 sur]ξ,t ] S n 1 et ν hξ,θ)>0. w ) ξ,θ)= t w ξ t,θ) w t, θ) ] = t w ξ,θ)>0. En fxant, la défnton de ξ, comme borne supéreure d un certan ensemble précedemment défn, donne : Pour tout k>0, l exste µ k,σ k,θ k vérfant : ξ + 1/k > µ k >ξ,etµ k <σ k t, θ k S n 1 tels que w µ k σ k,θ k ) w σ k,θ k ) = w µ k σ k,θ k ) w σ k,θ k ) 0. 1er cas.sσ k σ 0 >ξ ou au mons une valeur d adhérence) : En passant à la lmte S n 1 est compacte et qutte à passer aux sous-sutes, θ k θ 0 ) et en utlsant la contnuté de w on obtent : w ξ σ 0,θ 0 ) w σ 0,θ 0 ) 0, w ξ σ 0,θ 0 ) w σ 0,θ 0 ) 0 ce qu contredt le résultat trouvé plus haut sur h. ème cas. Sσ k ξ : Comme en passant à la lmte, on obtent : w µ k σ k,θ k ) w σ k,θ k ) µ k σ k ) 0, w µ k σ k,θ k ) w σ k,θ k ) lm = t w ξ,θ 0 ) 0, k + µ k σ k ) ce qu contredt l négalté étable plus haut. Le lemme est démontré : α) mn Sn 1 w t,θ) max Sn 1 w ξ t,θ).

20 118 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) De plus, comme t, on obtent : β) w t,θ)= e n )t / u a +e t θ) e n )t / mn B u e n )t / mn B1/ 0) u,oùb est la boule de centre a 0 et de rayon e t < 1/. Sachant que et que w ξ t,θ)= e n )ξ t )/ u a + e ξ t θ ), ξ t = ξ t λ ) + λ et ξ λ t s = ξ t λ 0, nous pouvons écrre : w ξ t,θ)= w ξ t λ + λ,θ) = w s + + log η,θ) avec s 0. En utlsant une des proprétés des fonctons w, vues dans l étape, w ξ t,θ) ce n )ξ t λ +)/ u a ) n )ε /4, où c une constante postve ne dépendant pas de. Comme ξ λ,ona: γ ) w ξ t,θ) cu a ) n )ε /4 e n ) λ t )/. ans Ce qu peut s écrre, en combnant α) γ ) : Ou encore, e n )t / mn B 1/ 0) u cu a ) n )ε /4 e n ) λ t )/. e n ) λ +t )/ mn B 1/ 0) u cu a ) n )ε /4, u a ) 1 β)1 n )ε /) mn u c. B 1/ 0) On vot qu on s est ramené à une négalté du type u a )] δ mn u c, avecδ>0 car β<1/etε 0).

21 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Pour avor la contradcton de l hypothèse de départ, l sufft que : 1 β) 1 n )ε / ) β pour tout. On prend β dans ]0, 1/3 et on obtent une contradcton..7. Étape 4. Démonstraton du Théorème 1 Sot x 0 Ω alors l exste un réel r = rω)> 0 tel que, B r x 0 ) Ω. Consdérons la sute de fonctons : alors : d après le résultat qu précède : ū x) = u x 0 + rx) r /N ε ), x B 1 0), ū = r u x 0 + rx)r /N ε ) c,r > 0, = V u N ε 1 r N ε 1)/N ε ) = V ū N ε 1, ) ε n )/ β c sup ū nf B R 0) B 1 0) ū R 4/N ε ) et fnalement : x 0 B 1 0), c x0,r x0 > 0, ε n )/ sup B Rx0 x 0 ) u ) β nf Ω u c x0. Sot K un compact de B 1 0), pour chaque x K, on consdére le R x comme précedemment. Alors, K x K B R x x). Comme K est compact, l exste m N tel que K m j=1 B Rxj x j ). Donc, ε n )/ sup K u ) β nf Ω u.8. Démonstraton du Corollare 1 m j=1 ε n )/ sup B Rxj x j ) cβ,a,b,a,k,ω). u ) β nf Ω u La démonstraton utlse les mêmes téchnques que celles mses en œuvre dans la démonstraton du Théorème 1. On suppose toujours que Ω = B 0) R n et on commence par établr des estmatons locales : c = ca,b,a) > 0, R >0, sup B R 0) u ε ) β nf B 1 0) u ε c R 4/N ε ).

22 1130 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Pour cela, on rasonne par l absurde, les étapes sont les mêmes que celles pour la démonstraton du Théorème 1, la dfférence est l absence de ε n )/ dans le membre de drote ; on verra qu on peut chosr l exposant du sup auss proche de 1 qu on le veut. On exhbe une sute de ponts a ε ) tendant vers 0 telle que uε a ε ) ] β nf B 1 0) u ε +. ) Nous souhaterons utlser le prncpe du maxmum. Pour cela, on regarde l accrossement des fonctons V. Comme on a posé, V t, θ) = e n )εt/ V ε a ε + e t θ), on obtent : t V t, θ) e n )ε t/ n )aε A e ], t où a est un mnorant de V et A est un majorant de la norme nfne du gradent des V la condton A kε k>0), va être utlsée), donc : ] t V t, θ) e n )ε t/ n )aε n )a kε e t e n )εt/ ε ke ]. t Ans on obtent la condton de crossance suvante pour V : Pour t log n )a k = t 0 t V t, θ) 0 pour tout θ S n 1, le t 0 ne dépend pas de. Soent w la foncton w t, θ) = e n )t/ u a + e t θ), ξ λ = + log η et η = 1/u ε a )] N ε )/. Comme dans la démonstraton du Théorème 1, en supposant que mn θ Sn 1 w ξ t 0,θ)>max θ Sn 1 w t 0,θ) et en utlsant le prncpe du maxmum de Hopf, on aboutt à une contradcton. Fnalement on obtent : mn w ξ t 0,θ) max w t 0,θ). θ S n 1 θ S n 1 En reprenant la conséquence du lemme de l étape 3 du Théorème 1, on obtent : w t 0,θ) e n )t 0/ mn B 1 0) u ε, w ξ t 0,θ) c u a ε ) ] n )ε /4 e n )logη t 0 )/. Donc : C est à dre : mn u ε c u a ε ) ] n )ε /4 1 B 1 0) u ε a )] 1 n )ε /4]. uε a ) ] 1 n )ε / mn B 1 0) u ε c; cec contredt ) car β<1 n )ε / pour 0 et u ε a ε )] +.

23 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Démonstraton du Théorème et du Corollare. 1er cas : n = 3, q= N = 6 La démonstraton est smlare à celle du Théorème 1. Elle utlse les technques «blowup» et «movng plane» Étape 1. La technque blow-up Commençons par prouver la proprété suvante : R ]0, 1, c>0, sup B R 0) u ) 1/3 nf B 1 0) u c R. En supposant le contrare, on exhbe une sous-sute {u j } {u }, une sute de ponts de la boule unté a j ) et tros sutes de réels postfs R j ), c j ), l j ) telles que a j 0, c j +, R j 0 et l j 0, u j = V j u 5 j, uj a j ) ] 1/3 nf u j c j. B 1 0) R j Comme on rasonne par l absurde, on peut supposer que u = u j. D autre part, on a vu qu on peut construre à partr de u ), une sute v ) vérfant : v y) = u a + y/u a ) ] s y u a ) v = V v 5, v v = l 4 c u a ) ], y ) 1/, unformément sur B β0), β > Étape. Passage en polares et proprétés de certanes fonctons Sot L 0 et L les opérateurs : L 0 = tt + t σ et L = tt σ, σ l opérateur de Laplace Beltram sur S 1). En posant : h t,θ,φ)= u a + e t cos θ sn φ...,...,...), on obtent : Notons, w = e t/ h,onaalors: L 0 h = e t V h 5. Lw = 1 4 w + V w 5 avec w > 0.

24 113 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Consdérons l opérateur L = L 1/4, Lw = V a + e t θ)w 5. Établssons quelques proprétés des fonctons w : En posant η = 1/u a ) on obtent : a) La sute w t + log η,θ)= e t/ u a + e t θ/u a ) ) u a ) = e t/ v e t θ) converge vers la foncton symétrque w = e t /1 + e t )) 1/ ], log β] S 1), pour tout β>0. b) Pour 0,w log η,θ) w log η + 4,θ)>0 pour tout θ. c) S λ>0, w = w λe t vérfe : unformément sur w log η,θ) w 4 + log η,θ)>0 pour tout θ. d) On a : δ 0, cδ) > 0, 0 = δ) N, tels que pour 0 et tout θ S 1). t δ 1 cδ) et/ w t + log η,θ) cδ)e t/ Les négaltés b) et c) permetteront de precser le sup des réels pour lesquels la proprété relatve à un ensemble noté A λ qu on défnra plustard), est non vde. L négalté d) est trés mportante et sera utlsée vers la fn, pour aboutr à une contradcton. Démonstraton. b) w log η,θ) w log η + 4,θ)= w 0 + log η,θ) w0) ] w 4 + log η,θ) w4) ] + w0) w4) ]. La convergence unforme des w nous permet d avor pour tout ε>0, un rang 0 à partr duquel on a : De plus, w log η,θ) w log η + 4,θ) ε + w0) w4) ]. w0) ] w4) ] = 1 e4 1 + e 8 = 1 + e8 e e 8 = e4 1) 1 + e 8 > 0. En prenant ε<w0) w4))/, on obtent b).

25 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) c) Sot C = w log η,θ) w 4 + log η,θ), alors d après b), C = w log η,θ) w log η + 4,θ) λ e log η e logη +4 ) >λη e 4 1 ) > 0. d) Par défnton de w et d après les proprétés de u, w t + log η,θ) e t/ = u a + e t θ/u a )] ) 1 u a ), 1 + e t et la convergence est unforme en θ d après a), c est à dre : ε>0, 0 ε, δ) > 0, 0, ε w t + log η,θ) e t/ 1 ε, 1 + e t pour tout θ et t δ. Comme 1/ 1 + e δ 1/ 1 + e t 1, nous avons pour tout θ et t δ : ε + Le chox suvant de ε permet d avor d) : ε = 1 w t + log η,θ) 1 + e δ e t/ ε e δ et cδ) = 1 + ε Étape 3. Utlsaton de la téchnque «movng plane» Posons : où λ 0 0 est à chosr convenablement, w = w λ 0 e t t λ = λ t et w λ t, θ) = w λ t,θ), z,λ = w λ w avec λ 0. Quelques lemmes mportants à propos des fonctons w λ w. Lemme 1. Pour 0 <β<1, lexsteunλ 0 µ 0 tel que w t, θ) > 0 s t t = β log η pour tout θ et tout. Tros remarques. ) Il est clar que t = β log η > 4 + log η pour 0. ) Le chox de l ntervalle ],t ], nous permet de conserver la postvté de la foncton, car le chox d un λ 0 ne permet pas nécessarement de conserver la postvté de la foncton, s on prend 0 au leu de t.

26 1134 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) ) Le chox d un β ]0, 1 nous permet de conserver une certane marge de manœuvre pour la sute obtenr notre résultat en utlsant notre hypothèse de départ). On prendera, β = 1/3. Lemme. Sot A λ, la proprété suvante : A λ = { λ 0, t λ,θ λ ) ]λ,t ] S 1), w λ t λ,θ λ ) w t λ,θ λ ) 0 }. Alors, l exste ν 0, tel que pour λ ν, A λ n est pas vrae. Remarque. Ce lemme est fondamental car l précse le domane d exstence des réels λ tels que w λ w < 0, où le Lemme 3, c-dessous, peut être utlsé. Lemme 3. Sot, λ un réel quelconque nféreur à λ = + log η.alors: µ 0 > 0, tel que s λ 0 µ 0 et donc w λ w < 0 L w λ w ) < 0. Ne pas confondre λ qu donne le symétrque de la foncton et le λ 0 qu nous permet de construre la foncton w = w λ 0 e t. Une ntérprétaton du Lemme 3 : ce lemme mplque, qu l exste une valeur µ 0 dépendant que de A, telle que s on se donne n mporte quelle sute δ avec pour tout, δ λ,alors, 4) Un pont utle : w δ w < 0 L w δ w ) < 0. ξ = sup { λ λ = + log η, w λ w < 0, sur ]λ,t ] S 1) }, ξ exste toujours d après le Lemme. Démonstraton du Lemme 1. Écrvons : Alors : w t, θ) = e t/ u a + e t θ) λ 0 e t = e t { e t/ u a + e t θ) λ 0 }. w t, θ) > 0 e t/ u a + e t θ)>λ 0. Rappelons que t = β log η avec η = 1/u a )]. Nous avons : λ 0 e t t)/ e t / u a + e t θ).

27 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Or pour t t on a, e t /) e t/) e t /) mn u e t/) u a + e t θ), donc : λ 0 u a ) β mn u e t/) u a + e t θ) pour t t. D après notre hypothèse de départ celle qu dot aboutr à une absurdté) en prenant β = 1/3, on a : u a ) β mn u +. Le réel λ 0 peut être chost convenablement, on le chosra de telle sorte qu on at : λ 0 1/)u a ) β mn u 1/)e t/) u a + e t θ) pour t t et en conséquence, u a ) β mn u λ 0 1/)u a ) β mn u. Par exemple, on peut prendre λ 0 = λ 0, = 1/)u a ) β mn u on a une dépendance en foncton de ). Pour alleger l écrture, on écrra λ 0 devant e t au leu de λ 0, dans l expresson de w. Démonstraton du Lemme. D abord, on fxe l enter et on cherche le sgne de t w, t w t, θ) = 1/)e t/ u a + e t θ) + e 3/)t θ 1 1 u a + e t θ)+ θ u a + e t θ) ] λ 0 e t, t w = e t{ 1/)e t/ u a + e t θ) λ 0 + e t/ θ 1 1 u + θ u )}, où θ 1,θ ) = θ un pont de la sphére S 1). Comme u est supposée C 1,lexsteA tel que, u A. D autre part, d après le chox de λ 0 vor la fn de la preuve du Lemme 1) : 1/)e t/ u a + e t θ) λ 0 β = 1 u a ) ] β mnu > 0 pour t t. En conséquence, pour t t on obtent t w e t β e t/ A ). Ans pour t<logβ /A ), β e t/ A 0), la foncton w est strctement crossante, unformément en θ S 1). Comme w log η,θ) w log η + 4,θ)>0, on obtent logβ /A ) log η + 4 <t. Supposons que Lemme ne sot pas vra : Il exste une famlle de {λ k }, telle que λ k, b k ]λ k,t ] et θ k S 1) telles que w λ k b k,θ k ) w b k,θ k ) 0. )

28 1136 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Pour λ k vosn de, λ k verfe : λ k < logβ /A ) et donc pour t ]λ k, logβ /A )] la foncton w est strctement crossante. Comme t λ = λ t t pour λ t, on obtent alors : w λ t,θ) w t, θ) < 0 pour tout t, θ) ]λ,logβ /A )] S 1). Le réel b k vérfe avec θ k l négalté ), l vérfe également l négalté suvante : t b k logβ /A ) pour tout k. Par compacté, on obtent λ k, b k t 0 logβ /A ), t ] et θ k θ 0, θ 0 S. Comme les fonctons w sont contnues : w λ k b k,θ k ) w b k,θ k ) λ 0 e t 0 e t 0/ u a + e t 0 θ 0 ) = w t 0,θ 0 ), quand λ. En utlsant ), on obtent w t 0,θ 0 ) 0ett 0 t ce qu contredt le Lemme 1 d où le chox de t et non de 0, pour la borne de drote). Démonstraton du Lemme 3. Consdérons l opérateur L = L 1/4 = tt σ 1/4, σ est le laplacen sur S 1). On a Lw = Lw λ 0 e t ) = Lw + λ 0 Le t = V w λ 0e t avec V t, θ) = V a + e t θ). De même, Lw λ = V λwλ ) λ 0e λ t, où on a posé V λt, θ) = V a + e λ t θ). Ans, L w λ w ) 3λ 0 = e λ t e t ) + V λ ) ) V w λ 5 ) 4 + V w λ 5 ] w 5. Or, V a + e t λ θ) V a + e t θ) V e t e t λ ) Ae t e t λ ) s λ<t ce qu est toujours le cas c), d où L ] w λ w ) 3λ0 4 A w λ ) 5 e t λ e t ) { + V w λ + λ 0 e t λ ) 5 w + λ 0 e t) 5 }. Alors pour avor, l sufft que w λ w < 0 L w λ w ) < 0, ) 3λ 0 4 A w λ ) 5 0.

29 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Comme λ λ = + log η,λ t λ = λ λ ) + λ t) 0, alors : w λ t λ + λ,θ) 1 + ε)e λ t λ ) 1 + ε, où ε est un réel postf fxé. Pour établr cette négalté, on utlse la proprété d) de l étape : β >0, w t + λ,θ) = w t + δ + log η,θ) converge unformément vers w sur ], log β] S 1). On prendera t = λ t λ 0etβ = 1. Fnalement pour avor ), l sufft de chosr λ 0 3A/4)1 + ε) 5 = µ 0, on note que µ 0 ne dépend pas de λ λ. Démonstraton du pont utle 4). D après la proprété d) de l étape.1 : Posons, l = log η + 4, on a alors : Donc, w log η,θ) w log η + 4,θ)>0. λ l = log η + ) log η 4 = log η et λ <l <t. w λ l,θ) w l,θ)>0 et ξ exste Étape 4. Utlsaton des lemmes précédents et concluson On chost les λ 0, comme dans le Lemme 1, pus on détermne les ξ correspondant aux λ 0, du Lemme, et après on peut utlser le Lemme 3. Les fonctons w ξ w vérfent les proprétés suvantes : 1) sur ]ξ,t ] S 1), w ξ w 0, ) sur ]ξ,t ] S 1), Lw ξ w ) 0. D où par le prncpe du maxmum, on a le : Lemme. Les fonctons w ξ et w vérfent : max θ S w ξ t,θ) mn θ S w t,θ). La preuve du lemme est dentque à celle du Lemme 3 du Théorème 1. D après le chox de λ 0, à la fn de la preuve du Lemme, on a : w t,θ) 1/)e t / mn u.

30 1138 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) D autre part, d après le pont d) de l étape : w t + λ,θ)= w t + δ + log η,θ) wt + δ) e t+δ)/, unformément sur ], log β] S 1). D où : Ce qu peut s écrre : w ξ t,θ) 1 + ε)e δ/ e ξ t λ )/ ce λ t )/. e 1/)t λ ) mnu c pour tout. Comme λ = 4 + log η, t = β log η = 1 3 log η et η =u a )], on en dédut que : u a ) 1/3 nf u c. Cec contredt notre hypothèse de départ étape 1). 4. Cas : n = 4, q= N = 4 Dans ce cas, on suppose les fonctons V lpschtzennes de constantes A A 0. La démonstraton est assez smlare à celle de la dmenson 3. On se place sur Ω = B 0). Supposons que et montrons alors que : mn B 0) u lm nf + A 8e 3a a R >0, sup u nf u c = c a,b,a ) N,R ). B R 0) B 0) 4.1. Étape 1. Technque blow-up On démontre tout d abord la proprété suvante : l exste c>0etr ]0, 1 tels que sup B R 0) u ) nf B 0) u c R. Supposons le contrare, pour tout c,r > 0, l exste j N, tels que sup B R 0) u j ) nf B 0) u j c R.

31 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Le but est d arrver à une contradcton, on peut donc supposer que la sute extrate est la sute elle-même : Étant données deux sutes c + et R 0, l exste une sute u telle que sup u nf u c B R 0) B 0) R. Comme, la sute des mnma est bornée, on en dédut : Introdusons les fonctons suvantes : sup u R c. B R 0) s x) = u x) R x x ), où, x est le pont tel que, u x ) = max BR 0) u. Comme R 0, on a R >R et u x ) +, on obtent : u max s = s a ) s x ) = u x )R = x ) ] R +. B R x ) En posant, l = R a x l 0), on montre comme dans la démonstraton du Théorème 1, que L = l c u a ) +. Sot alors v la foncton défne par : v y) = u a + y/u a )) u a ) pour y l c u a ); on montre auss, comme dans la démonstraton du Théorème 1, que pour c 4mas c + ): v y) 1 1 1/. ) c ) Cette foncton vérfe v = W v 3 avec W y) = V a + y/u a )]. La sute v ) converge unformément vers la foncton vy) = 1/1 + V0) 8 y ) sur toute boule B β 0), β > 0, avec V0) = lm + V a ). Les étapes suvantes sont dentques à celles de la démonstraton du cas de la dmenson 3, mas des modfcatons mportantes sont à noter.

32 1140 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Étape. Passage en polare et proprété de certanes fonctons Comme dans le cas de la dmenson 3, on consdére les opérateurs suvants : L 0 = tt + t σ et L = tt σ, σ est l opérateur de Laplace Baltram sur S 3. Sot, w la foncton suvante : elle vérfe, w t, θ) = e t u a + e t θ), Lw + w = V a + e t θ)w 3. Comme dans le cas de la dmenson 3, on montre que les fonctons w ont les proprétés suvantes : a) w t + log η,θ)= e t u a + e t θ/u a )) = e t v e t θ) u a ) converge vers la foncton symétrque w = e t /1 + V0) 8 et ) unformément sur ], log α] S 3 pour tout α>0. b) Pour 0,w log η + 1 log V0) 8,θ) w log η log V0) 8,θ)>0, pour tout θ, avec η = 1/u a )] /n ) = 1/u a ) on est en dmenson 4). c) S µ>0etsonpose w = w µe t alors : w log η + 1 ) log 8 V0),θ w 4 + log η + 1 ) log 8 V0),θ > 0 pour tout θ Étape 3. Utlsaton de la technque «movng plane» On pose : w t, θ) = w t, θ) mn B 0) u e t le µ du pont c) précédent est µ = mn B 0) u )/), Ṽ t, θ) = V a + e t θ). D autre part : t λ = λ t, w λ t, θ) = w λ t,θ) et Ṽ λ t, θ) = Ṽ λ t,θ). Ic, comme dans le Lemme 1 pour la dmenson 3, on cherche á savor s les fonctons utlsées sont postves, le chox de µ = mn B 0) u )/ dans le c) de l étape précédente sera tres mportant. Nous avons c : t 0 e t 1 u a + e t θ) mn B 1 a ) u mn B 0) u, car a 0.

33 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) D où pour t 0 et pour tout θ dans S 3 : w t, θ) = e t u a + e t θ) mn B 0) u e t mn B 0) u e t > 0. Dans le cas de la dmenson 3, la borne de drote des ntervalles sur lesquels on applque le prncpe du maxmum vare, c c est plus smplement t t 0 = 0estfxe. Concernant le Lemme ans que le pont utle 4, ls sont les même ; on montre alors que { ξ = sup λ λ } log 8 V0), wλ w < 0, sur ]λ,t 0 ] S 3 exste. Enfn, par contnuté des fonctons w, on obtent : t, θ) ]ξ,t 0 ] S 3, w ξ w 0. Lemme. On a : w ξ w < 0 L w ξ w ) < 0. Démonstraton. L w ξ w ) = Ṽ ξ ξ w ) 3 Ṽ w 3. D où : L w ξ w ) = Ṽ ξ Pour tous t ξ,t 0 ] et θ S 3, Ṽ ) w ξ ) 3 ξ + w ) 3 w 3 ]Ṽ. Ṽ ξ t, θ) Ṽ t, θ) = V a + e ξ t θ ) V a + e t θ) A e t e ξ t ). D autre part, s w ξ w < 0, alors, par défnton de w, on obtent : w ξ w mn B 0) u e ξ t e t) < 0. Et en utlsant le fat que 0 <w ξ <w, on obtent : ξ w ) 3 w 3 = w ξ ) ξ w w ) ξ + w w + w ) ] 3 w ξ Ces deux négaltés entranent, pour tous t ξ,t 0 ] et θ S 3, w ξ ) 3 w 3 3 mn B 0) u ξ w ) e ξ t e t). ) ξ w w ).

34 114 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) En conséquence on obtent : L w ξ w ) w ξ ) ) 3mnB 0) u Ṽ A w ξ e ξ t e t). ) Par défnton de w et d après ) de l étape 1, rappelons que pour tout t log l log + log η,ona: Comme, nous trouvons que w t, θ) = e t u a + e t θ/u a )) u a ) e t. w ξ t, θ) = w ξ t,θ)= w ξ t)+ ξ log η ) + log η,θ ], w ξ t, θ) = eξ t)+ξ logη ) u a + eξ t)+ξ log η ) u a ) θ ) u a ) e 8 8 e V0) a, car, ξ log η + 1 log 8 V0) et ξ t t 0. La constante e 8/a, peut être largement amélorée. Revenons à ) et précsons le sgne de : 3mn B 0) u Ṽ A w ξ 3a mn B 0) u = 3aA 8 e a A mnb 0) u 8e 3a a D après notre hypothèse de départ, lm nfmn B 0) u /A ) 8e )/3a a) et on en conclu que ) est négatve. Le lemme est démontré. La fn de la démonstraton est semblable à celle du Corollare 1. On a, après avor applquer le prncpe du maxmum, A mn θ S 3 w t 0,θ) max θ S 3 w ξ t 0,θ). Comme t 0 = 0eta 0etB 1 a ) B 0), on obtent : w t 0,θ)= e t 0 u a + e t 0 θ) mn ] B 0) u et 0 mn u. B 0) D autre part, la convergence unforme des w entrane : ].

35 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) w ξ t 0,θ)= w ξ t 0,θ) mn B 0) u e ξ t 0 w ξ t 0,θ) c e logη. Fnalement, u a ) ] nf B 0) u c; cec, contredt notre hypothèse de l étape 1 la constante c dépend de t 0, elle est ndépendante de ) Preuve du Corollare Comme les constantes de Lpschtz A relatves à V tendent vers 0, on obtent : mn K u A m + 8e A 3a a, avec K compact de Ω et m mnorant unforme de la sute u. En applquant le Théorème, on obtent : sup K u ca,b,a ) N,K,Ω). m 5. Démonstraton du Théorème 3 Dans ce qu sut les fonctons u et V sont supposées radales. L équaton vérfée par u devent : u = u n 1) u r = V u N 1. Les fonctons u et V sont régulères, donc, u 0) = 0. Comme V a>0, on a r n 1 u ) < 0. La foncton r n 1 u est décrossante, d où rn 1 u r) 0etu est décrossante, pour r 0, 1], u 1) u r) u 0). Nos fonctons V sont censées vérfer : V r) V r ) A r n )/]+ε r n )/]+ε pour tout r, r 0, 1]. Supposons par l absurde que pour ce ε>0 donné on at : u 0) ] ε/n +ε) u 1) +.

36 1144 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Introdusons la foncton : v vérfe : v r) = u r/u 0)] /n ) ) ; u 0) v = V v N 1, 0 <v r) v 0) = 1 et v 0) = 0. On suppose, sans nure à la généralté, que V 0) nn ). Alors en utlsant les théorèmes de Ladyzhenskaya et d Ascol, on conclut que : v v = r ) n )/, unformément sur tout compact de R n. Comme dans les démonstratons des Théorèmes 1 et, on utlse la méthode «movng plane». On pose : w est soluton de l équaton : où L est l opérateur, tt n ) /4. On pose auss : avec λ =u 0)] ε/n +ε) u 1)/. Calculons on trouve : Lw = tt w + = tt w + w t) = e n )t/ u e t ) et V t) = V e t ), Lw = V w N 1, w t) = w t) λ e n +ε)t/, n ) w 4 n ) n + ε) w + λ 4 4 ) n ) e n +ε)t/, 4 Lw = V w + λ e n +ε)t/) N 1 + λ εn + ε)e n +ε)t/. Comme dans la démonstraton du Théorème dmenson 3), vérfons que 1) w > 0sur],t ] avec t = 1 n +ε) logu 0)];

37 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) ) le réel ξ défn par ξ = sup{λ + log η, w λ w < 0, sur ]λ,t ]} exste avec η = 1/u 0)] /n ) ; 3) w ξ w 0 Lw ξ w ) 0. 1) La premère asserton se démontre comme sut : w t) = e n +ε)t/ e εt u e t ) λ ), or pour t t,e εt e εt =u 0)] ε/n +ε) et u e t ) u 1) u est décrossante, ans : u w t) e n +ε)t/ 0) ] ε/n +ε) u 1) u 0)] ε/n +ε) ] u 1) et fnalement, pusque u 0)] ε/n +ε) u 1) +, on a, à partr d un certan rang, et pour t t : w t) > 0. ) ) La deuxème asserton, se montre comme dans le cas de la dmenson 3, la comparason de t et log η est crucale. 3) La démonstraton du trosème pont utlse l hypothèse sur V : d où, w ξ w 0 w ξ w λ e n +ε)ξ t)/ e n +ε)t/] < 0, L w ξ w ) = V ξ ) ξ V w ) N 1 + V λ εε + n ) e n +ε)ξ t)/ e n +ε)t/]. La convergence unforme sur tout compact K de la sute w entrane qu l exste c>0 tels que : w ξ t) cen )logη t )/ c pout tout. Rappelons que d après la défnton de A,ona: V ξ V A e n +ε)ξ t)/ e n +ε)t/]. On obtent : L ) w ξ ) εε + n ) e w n +ε)ξ aλ A c t)/ e n +ε)t/] et pusque λ +, cela entrane que : Lw ξ w )<0 pour 0. Comme dans les démonstratons des théorèmes précédents, le prncpe du maxmum mflque : w t ) w ξ t );

38 1146 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) or, à partr de l négalté ) et la convergence unforme des w : w t ) e n )t/ u 1) et w ξ t ) w ξ t ) c 1 e n )logη t )/, d où, u 0)e n )t u 1) c 1. En conséquence, u 0) ] ε/n +ε) u 1) = u 0) ] 1 n )/n +ε) u 1) c 1. Cec, contredt notre hypothèse de départ. 6. Démonstraton du Théorème 4 Soent {u }, {V } et {W } tros sutes de fonctons telles que u = V u N 1 + W u α dans Ω, avec u > 0etα ]n/n ), n + )/n ), V et W vérfant les hypothèses du Problème. Le schéma de la démonstraton est le même que celu du Théorème 3. On commence par établr une estmaton locale en utlsant les technques blow-up et «movng plane». On suppose Ω = B 0) et on cherche à démontrer qu l exste deux constantes postves c et R< telles que pour tout enter,onat: sup u nf u c B R 0) B 0) R n. On rasonne par l absurde en s nsprant de la démonstraton du Théorème 3, on exhbe une sute de ponts a ) tendant vers 0, deux sutes de réels postfs R ), l ) tendant auss vers 0 et enfn une sute de fonctons v ), bornées, qu convergent unformément vers une certane foncton postve v. Plus précsément, on a : u a ) nf B 0) u +, ) v y) = u a + yu a )] /n ) ] u a ), pour y l u a ) ] /n ) = L, avec u a ) + et L +. Chaque foncton v vérfe, pour tout enter et tout y, tels que y L, 0 <v y) β n )/ avec β 1.

39 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) De plus, v = V v N u a )] N 1 α W v α, où V y) = V a + yu a ) /n ) ] et W y) = W a + yu a )] /n ) ]. Comme α ]n/n ), N 1, on vot alors en utlsant les théorèmes de Ladyzhenskaya et d Ascol, que la sute v ), on peut extrare une sous-sute convergeant vers une foncton v 0 vérfant : v = kv N 1 sur R n, v0) = 1 et 0 vy) 1 y R n, avec 0 <a k b. Par un changement d échelle, on peut toujours supposer que k = nn ) et on sat que la foncton v défne précédemmentne peutêtre quela suvante : ) 1 n )/ vy) = 1 + y. Mantenant, on peut consulter la démonstraton du Théorème 1 et utlser la technque «movng plane». On remarque que seul le Lemme est à vérfer. On commence par précser quelques notatons. Posons, pour t ], log ] et θ S n 1 : w t, θ) = e n )t/ u a + e t θ), V t, θ) = V a + e t θ) et W t, θ) = W a + e t θ). Par aleurs, sot L l opérateur L = tt σ n ) /4, avec σ l opérateur de Laplace Baltram sur S n 1. La foncton w est soluton de l équaton suvante : On pose pour λ 0: Lw = V w N 1 + e n+) n )α]t/ W w α. t λ = λ tw λ t, θ) = w t λ,θ), V λ t, θ) = V t λ,θ) et W λ t, θ) = W t λ,θ). Alors, pour pouvor vérfer s le Lemme du Théorème 1 reste valable, l sufft de noter que la quantté Lw λ w ) est négatve lorsque w λ w l est. En fat, pour chaque ndce, λ = ξ log η + η =u a )] )/n ) ). Tout d abord : w ξ t,θ)= w ξ t + ξ log η ) + log η + ) ],

40 1148 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) par défnton de w et pour ξ t on peut écrre : w ξ t,θ)= e n )ξ t+ξ logη )]/ e n v θe e ξ t)+ξ log η ) ] On sat que L w ξ w ) = V ξ n )/ e n = c. w ξ ) N 1 V w N 1 ] + e δt ξ W ξ ξ w ) α e δt W w α ], avec δ = n + ) n )α)/. Les deux termes du second membre, notés Z 1 et Z, peuvent s écrre : et Z = W ξ Z 1 = V ξ W ) w ξ V ) w ξ ) N 1 + V w ξ ) N 1 w N 1] ) αe δt ξ + e δtξ ξ W w ) α ] w α + W w α e δt ξ e δt). D autre part, comme dans la démonstraton du Théorème, w ξ w et w ξ t, θ) c pour tout t, θ) ξ, log ] S n 1, où c est une constante postve ndépendante de de w ξ pour ξ log η +, D où Z 1 A w ξ Ans, V ξ V A e t e t ξ ) et ) N 1 e t e t ξ ) et Z B w ξ L w ξ w ) w ξ Pusque w ξ c, on obtent : L w ξ W ξ W B e t e t ξ ). ) α e t e t ξ ) + c w ξ ) α e δt ξ e δt)). ) α Aw ξ N 1 α + B ) e t e t ξ ) + c e δtξ e δt)]. ) ξ w w ) α A c N 1 α + B ) e t e t ξ ) + c e δtξ e δt)]. 1) Détermnons le sgne de Z =A c N 1 α + B)e t e t ξ ) + ce δtξ e δt )]. Comme α ]n/n ), n + )/n ), δ = n + n )α)/ ]0, 1. On dédut que pour t t 0 < 0: e t e 1 δ)t 0 e δt pour tout t t 0.

41 S.S. Bahoura / J. Math. Pures Appl ) Comme t ξ tξ t), en ntégrant les deux membres, on obtent : ce qu s écrt e t e t ξ L négalté 1) devent alors : L w ξ e1 δ)t 0 e δt e ) δtξ pour tout t t 0, δ e δtξ e δt δ e 1 δ)t 0 e t ξ e t). ) ξ w w ) α δc ] e e 1 δ)t + A cn 1 α + B t e t ξ ). 0 Pour t 0 < 0 assez pett, la quantté δc/e 1 δ)t 0 A c N 1 α B devent postve et le résultat cherché est obtenu dans l ntervalle ξ,t 0 ]. Le fat de prendre l ntervalle ξ,t 0 ] au leu de ξ, log ], n est pas gênant, au contrare, plus l ntervalle est pett plus l nfmum est grand. La sute de la démonstraton est dentque á celle de la fn du Théorème 1. On pourrat crore que t 0 dépend de ξ ou de w ξ,mast 0 dépend seulement de c, une constante qu ne dépend que de n, a et de b. On calcule t 0 pus on ntrodut ξ log η + comme dans les autres théorèmes, et on vérfe l négalté Lw ξ w ) 0 dès que w ξ w 0surξ,t 0 ]. Ayant détermné t 0 < 0 tel que δc/e 1 δ)t 0 A c N 1 α B sot postve, on pose : ξ = sup { µ log η +, w µ t, θ) w t, θ) 0, t, θ) µ,t 0 ] S n 1 }. Par défnton de ξ, w ξ w 0. Ensute, on vérfe que Lw ξ w ) 0. Comme dans le Théorème 1, le prncpe du maxmum, entrane : Or, donc : mn θ S n 1 w t 0,θ) max θ S n 1 w ξ t 0 ). w t 0,θ)= e t 0 u a + e t 0 θ) e t 0 mnu et w ξ t 0 ) c 0 u a ), Ce qu contredt notre hypothèse ). u a ) mn u c.

εi iid , Dérivez l estimateur des MCO du modèle en sommation (vous devez dériver le tout en sommation).

εi iid , Dérivez l estimateur des MCO du modèle en sommation (vous devez dériver le tout en sommation). Exo4 A v3 Q Avec le modèle suvant : y β + xβ + x3β3+ où d...(, σ, Dérvez l estmateur des MCO du modèle en sommaton (vous devez dérver le tout en sommaton. Q Avec le modèle suvanty β + xβ + où d...(, σ.

Læs mere

MARQUE: SCHNEIDER REFERENCE: THERMOSTAT WISER CODIC:

MARQUE: SCHNEIDER REFERENCE: THERMOSTAT WISER CODIC: MARQUE: SCHNEIDER REFERENCE: THERMOSTAT WISER CODIC: 4182219 NOTICE Wiser Thermostat 1 2 8 sec./sek. 3 mm 3 EER5100x 4 5 FRANÇAIS Dans le carton Wiser Thermostat 3 x piles AAA (LR03) 2 x bandes adhésives

Læs mere

Fransk begyndersprog A

Fransk begyndersprog A Fransk begyndersprog A Studentereksamen Delprøve 1 1 time uden hjælpemidler Typeopgave 1 Der er kun ét rigtigt svar i hver opgave, medmindre andet er angivet Side 1 af 9 sider «Oui» au mariage homo? Le

Læs mere

Synthèse Evolution (SE) Logiciel: SecurWave 1.1 SPD

Synthèse Evolution (SE) Logiciel: SecurWave 1.1 SPD 1. Installation Faire une installation standard ou les manipulations suivantes si vous êtes sous Windows 7. Aller dans le contrôle de compte utilisateur et sélectionner «Ne jamais m avertir» (vous pourrez

Læs mere

J me sens poubelle. Titel

J me sens poubelle. Titel Titel Tema: Fag: Målgruppe: Kærlighed, familie Fransk 7. 10 kl. Kortfilm: Spilletid: 10 min. Produktionsår: 2016 Distributør/selskab: SVT 2 En mand ude på sin daglige skraldetur hører mærkelige lyde inde

Læs mere

Helveticus épisodes 15 «Barry, le chien d avalanche» Mes premiers mots

Helveticus épisodes 15 «Barry, le chien d avalanche» Mes premiers mots Helveticus épisodes 15 «Barry, le chien d avalanche» Tema: Fag: Målgruppe: Mes premiers mots Fransk 6. klasse TV5MONDE Europe, 30.08.2014, 4 min. Helveticus er en serie korte schweiziske animationsfilm

Læs mere

Tendres agneaux épisodes 1 à 6 Mes premiers mots

Tendres agneaux épisodes 1 à 6 Mes premiers mots Tendres agneaux épisodes 1 à 6 Tema: Fag: Målgruppe: Mes premiers mots Fransk 5. klasse TV5MONDE Europe, 2014, 6 x 1 min. Tendres agneaux er en serie korte franske animationsfilm på hvert 1 minut. Titlen:

Læs mere

LUMEAL GA NOTICE D UTILISATION

LUMEAL GA NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION LUMEAL 1 er trimestre 2013 GA I. II. III. IV. V. VI. VII. Présentationdelamotorisation...2 A. Entraînement...2 B. Commande...2 Descriptiond uncyclecomplet...3 Ouverturemaximaleduvantail...5

Læs mere

Ideer til undervisningen Idéerne er tænkt som inspiration til franskundervisningen og har fokus på ordforrådstilegnelse.

Ideer til undervisningen Idéerne er tænkt som inspiration til franskundervisningen og har fokus på ordforrådstilegnelse. Tendres agneaux épisodes 7 à 12 Tema: Fag: Målgruppe: Mes premiers mots Fransk 5. klasse TV5MONDE Europe, 2014, 1 min. Tendres agneaux er en serie korte franske animationsfilm på hvert 1 minut. Alle billeder

Læs mere

Alors on danse de Stromae

Alors on danse de Stromae de Stromae http://www.youtube.com/watch?v=7pkrvb5f2w0&feature=related A. Les mots du texte Mål : at stifte bekendtskab til ordforrådet i teksten. 1. Trouve l intrus. Utilise un dictionnaire pour trouver

Læs mere

Fag: Fransk Niveau: klasse

Fag: Fransk Niveau: klasse Foto: Angel Films Fag: Fransk Niveau: 5.- 8. klasse Formål I opgaverne skal du: Lære at lytte efter bestemte ord i traileren Læse små tekster og besvare spørgsmål i hele sætninger Besvare spørgsmål og

Læs mere

Très formel, le destinataire a un titre particulier qui doit être utilisé à la place de son nom

Très formel, le destinataire a un titre particulier qui doit être utilisé à la place de son nom - Ouverture Kære Hr. Direktør, Kære Hr. Direktør, Très formel, le destinataire a un titre particulier qui doit être utilisé à la place de son nom Kære Hr., Formel, destinataire masculin, nom inconnu Kære

Læs mere

Fransk begyndersprog A

Fransk begyndersprog A Fransk begyndersprog A Studentereksamen Delprøve 1 1 time uden hjælpemidler Typeopgave 2 Der er kun ét rigtigt svar i hver opgave, medmindre andet er angivet Side 1 af 9 sider Side 2 af 10 sider L acteur

Læs mere

Д1Х3A vant-propos. Version Mac. Index

Д1Х3A vant-propos. Version Mac. Index Д1Х3 Д1Х3A vant-propos Ces polices ont t cr es pour les manuels d ѓenseignement de l ѓ criture, r pondant ainsi aux besoins exprim s par les diteurs. Elles conviennent galement tous travaux n cessitant

Læs mere

OS2-V. Agrafe de varisation. ST-OS2V-FR Version 02

OS2-V. Agrafe de varisation. ST-OS2V-FR Version 02 OS2-V Agrafe de varisation ST-OS2V-FR - 022016 - Version 02 2 ST-OS2V-FR-022016 - VERSION 02 OS2 -V - SOMMAIRE FICHE TECHNIQUE 3 INDICATIONS 5 TECHNIQUE OPÉRATOIRE 6 1 - PRÉPARATION DE L OS 7 2 - INSERTION

Læs mere

Dyrk sproget en kreativ sprogkonkurrence for gymnasieelever

Dyrk sproget en kreativ sprogkonkurrence for gymnasieelever Dyrk sproget en kreativ sprogkonkurrence for gymnasieelever Fransk - underemne 1 - Le repas du midi Læs nedenstående tekst (Bemærk, at der er gloser i parentes inde i teksten) Chaque lycée en France a

Læs mere

Bedømmelse af de nye prøver

Bedømmelse af de nye prøver Bedømmelse af de nye prøver Delprøve 1 Vejledende opgave 1, fransk stx 6 multiple choice opgaver (opg. 1,2,3,5,6,9) 4 kombinationsopgaver (4,7,8,12) 3 formuleringsopgaver (10,11,13) 1 indsætning/bøjnings-opgave

Læs mere

Meget formel, modtager har en meget speciel titel som skal bruges i stedet for deres navne

Meget formel, modtager har en meget speciel titel som skal bruges i stedet for deres navne - Åbning Dansk Fransk Kære Hr. Direktør, Monsieur le Président, Meget formel, modtager har en meget speciel titel som skal bruges i stedet for deres navne Kære Hr., Formel, mandelig modtager, navn ukendt

Læs mere

Opgave 3 Gennemgå vocabulaire inden læsning alt efter elevernes niveau.

Opgave 3 Gennemgå vocabulaire inden læsning alt efter elevernes niveau. Foto: Angel Films Fag: Fransk Niveau: 7. klasse Formål: I opgaverne skal du Besvare spørgsmål i hele sætninger ud fra en filmplakat Arbejde mundtligt med personerne i en Quiz&Byt Lære hvordan man laver

Læs mere

Gi en fonetisk transkripsjon av ordene og forklar forskjellen mellom deres fonemiske og fonetiske transkripsjon med hensyn til fonemene /A, E, O/.

Gi en fonetisk transkripsjon av ordene og forklar forskjellen mellom deres fonemiske og fonetiske transkripsjon med hensyn til fonemene /A, E, O/. Informasjonsdokument Universitetet i Oslo Institutt for litteratur, områdestudier og europeiske språk FRA1103 - Fonologi og muntlig fransk Høsten 2017 3 timers skriftlig eksamen Eksamen består av sju oppgaver

Læs mere

De urørlige, scene 1-14

De urørlige, scene 1-14 De urørlige, scene 1-14 Delprøve 1 Navn og klasse:.. Varighed: 1 time Ingen hjælpemidler 1. Tekstgenre a) une lettre personnelle b) un extrait de roman c) une nouvelle d) un scénario e) un article dans

Læs mere

Rejse Komme omkring. Komme omkring - Sted. Je suis perdu. Ikke at vide hvor du er

Rejse Komme omkring. Komme omkring - Sted. Je suis perdu. Ikke at vide hvor du er - Sted Je suis perdu. Ikke at vide hvor du er Vous pouvez me montrer où c'est sur le plan? At spørge efter et bestemt på et kort Où puis-je trouver? At spørge efter en bestemt... des toilettes?... une

Læs mere

Prins Henriks Skole København REFERAT fra bestyrelsesmøde den 9. september 2015 kl. 17h30

Prins Henriks Skole København REFERAT fra bestyrelsesmøde den 9. september 2015 kl. 17h30 Prins Henriks Skole København REFERAT fra bestyrelsesmøde den 9. september 2015 kl. 17h30 Til stede : Skolens ledelse: Michel Chesne, Cédric Hartvick, Nicolas Hernandez de la Mano, Cherif Abdelmoumene

Læs mere

Undervisningsforløb med sang Jean Petit qui danse

Undervisningsforløb med sang Jean Petit qui danse Find tekst og videoklip på denne side: http://comptine.free.fr/comptine/jean_petit_qui_danse.html Mål : - at kende navnene på kropsdele på fransk - at kunne spørge om et ords betydning på fransk - at kunne

Læs mere

Le deuxieme postulat, homogeneite des variances, peut ^etre verie a priori sur la variable mesuree.

Le deuxieme postulat, homogeneite des variances, peut ^etre verie a priori sur la variable mesuree. ' $ 2 & % FPSTAT Modele lneare 11{Veraton des postulats{1 L'utlsaton du modele lneare suppose que es quatre postulats soent veres. Ces hypotheses sont ontr^olables a posteror. On utlse les resdus b pour

Læs mere

Aristoteles Camillo. To cite this version: HAL Id: hal

Aristoteles Camillo. To cite this version: HAL Id: hal An experimentally-based modeling study of the effect of anti-angiogenic therapies on primary tumor kinetics for data analysis of clinically relevant animal models of metastasis Aristoteles Camillo To cite

Læs mere

Protokollen har følgende ordlyd: BKI nr 2 af 08/01/2015 (Gældende) Udskriftsdato: 2. september Senere ændringer til forskriften Ingen

Protokollen har følgende ordlyd: BKI nr 2 af 08/01/2015 (Gældende) Udskriftsdato: 2. september Senere ændringer til forskriften Ingen BKI nr 2 af 08/01/2015 (Gældende) Udskriftsdato: 2. september 2019 Ministerium: Skatteministeriet Journalnummer: Skattemin., j.nr. 11-0296513 Senere ændringer til forskriften Ingen Bekendtgørelse af protokol

Læs mere

Emne: At kunne beskrive filmens personer og deres indbyrdes forhold

Emne: At kunne beskrive filmens personer og deres indbyrdes forhold Foto: Angel Films Fag: Fransk Niveau: 6.-7. Klasse Emne: At kunne beskrive filmens personer og deres indbyrdes forhold Mål: Udvide ordforrådet til at kunne snakke og skrive om filmen Læse korte sætninger

Læs mere

Rejse Logi. Logi - Resultat. Logi - Booking. Hvor kan jeg finde? Où puis-je trouver? At spørge efter vej til et logi

Rejse Logi. Logi - Resultat. Logi - Booking. Hvor kan jeg finde? Où puis-je trouver? At spørge efter vej til et logi - Resultat Hvor kan jeg finde? Où puis-je trouver? At spørge efter vej til et logi... et værelse som man kan leje?... une chambre à louer? type... et vandrehjem?... une auberge de jeunesse? type... et

Læs mere

Zehnder Excelsior RADIATEURS CHAUFFAGE CENTRAL COLONNE. 80 l Tarifs janvier Zehnder France. Tarifs janvier Zehnder France l 81

Zehnder Excelsior RADIATEURS CHAUFFAGE CENTRAL COLONNE. 80 l Tarifs janvier Zehnder France. Tarifs janvier Zehnder France l 81 S adapte à tous les agencements en exécution sur-mesure : Séparation de pièce, rambarde, murs d angles, cintrés ou mansardés Confort immédiat et durable : faible contenance en eau et grande surface de

Læs mere

LWU701i/LW751i/LX801i/LWU601i/LW651i Manuel d'utilisation (détaillé) Guide d empilement rapide

LWU701i/LW751i/LX801i/LWU601i/LW651i Manuel d'utilisation (détaillé) Guide d empilement rapide Manuel d'utilisation (détaillé) Guide d empilement rapide Projecteur LWU701i/LW751i/LX801i LWU601i/LW651i Manuel d'utilisation (détaillé) Guide d empilement rapide Caractéristiques AVERTISSEMENT ATTENTION

Læs mere

Lévi-Strauss: Strukturel analyse i antropologi

Lévi-Strauss: Strukturel analyse i antropologi Ved ANDERS FOGH JENSEN Claude Lévi-Strauss: L analyse structurale en linguistique et en anthropologie in Anthropologie structurale, Plon, 1958; pp.43-69. Læsning v.anders Fogh Jensen www.filosoffen.dk

Læs mere

Zehnder Charleston. Zehnder Charleston Clinic I p. 77. Zehnder Charleston Turned I p. 78. N ouveau

Zehnder Charleston. Zehnder Charleston Clinic I p. 77. Zehnder Charleston Turned I p. 78. N ouveau Design vintage très tendance Grande surface de rayonnement pour un confort immédiat et durable Nettoyage et désinfection facilités les modèles Clinic S adapte à tous les espaces grâce au sur-mesure : hauteur,

Læs mere

Psychologie du vieillissement cognitif

Psychologie du vieillissement cognitif Psychologie du vieillissement cognitif Licence II psychologie UPMF Julien OCHS Cours 2 Julien.ochs@upmf-grenoble.fr Plan de ce cours Performances intellectuelles et psychométrie du vieillissement Approche

Læs mere

Chime Pro. Wi-Fi aktiveret klokke og forstærker designet til dine Ring-apparater.

Chime Pro. Wi-Fi aktiveret klokke og forstærker designet til dine Ring-apparater. Chime Pro Wi-Fi aktiveret klokke og forstærker designet til dine Ring-apparater. Trin 1 Sig Hallo til din Chime Pro Chime Pro udsender straks lyde, der kan tilpasses når dit Ringapparat registrerer aktivitet.

Læs mere

Jeanine. Pædagogisk vejledning www.mitcfu.dk/filmogtv. SVT2, 2011, 17 min.

Jeanine. Pædagogisk vejledning www.mitcfu.dk/filmogtv. SVT2, 2011, 17 min. Tema: Fag: Målgruppe: La Famille Fransk 5. til 6. klasse SVT2, 2011, 17 min. er en pige på ca. 10 år, der bor sammen med sin hippiefamilie, som kun tænker på at have det sjovt og more sig. er træt af det.

Læs mere

DFB. 1 A-niveau er det højeste faglige niveau i danske gymnasier. Man skelner mellem A, B og C-niveauer.

DFB. 1 A-niveau er det højeste faglige niveau i danske gymnasier. Man skelner mellem A, B og C-niveauer. DFB Hvad er DFB? DFB er en dansk-fransk studentereksamen, hvor eleverne udover de franske fag (på studieretning L, S eller ES) har Dansk A og Historie A 1, som fagene undervises i danske STX-gymnasier.

Læs mere

See for further information and advice on the maintenance of materials.

See   for further information and advice on the maintenance of materials. 19638-1 x 2 A x 12 5 x 35 B x 8 5 x 40 J x 32 4 x 18 C C G G I x 7 K x 4 L x 1 Plastik Kunststoff Plastic Plastique E x 4 F x 4 D x 2 Revideret juli 2017 1 w w w. p l u s. d k Vedligeholdelse: Plankerne

Læs mere

GUADELOUPE SARG EXPO 2019

GUADELOUPE SARG EXPO 2019 Valorisation Observation Collecte Suivi Stockage Dossier de SPONSORING L ÉVENEMENT SARG EXPO est le premier salon international des techniques innovantes de prévision, de suivi, de surveillance, de collecte

Læs mere

א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א

א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א K K א א א K א W א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א א K א א א א א : اﻟﻛﻠﻣﺎت اﻟﻣﻔﺗﺎﺣﯾﺔ K א א א א א א Résumé : La femme durant l époque Zianide Durant l époque

Læs mere

Skriftlig produktion med adgang til internettet. UCC- CFU 16. marts 2017

Skriftlig produktion med adgang til internettet. UCC- CFU 16. marts 2017 Skriftlig produktion med adgang til internettet UCC- CFU 16. marts 2017 Objectifs Fokus på kompetenceområdet Skriftlig kommunikation i de forenklede Fælles Mål. at inddrage internet og it i sprogundervisningen

Læs mere

Elektricitetsmåling Dataoverførsel for måleraflæsning Tarif- og styringskontrol Del 31: Brug af lokalnetværk med snoet par, der anvender bærebølge

Elektricitetsmåling Dataoverførsel for måleraflæsning Tarif- og styringskontrol Del 31: Brug af lokalnetværk med snoet par, der anvender bærebølge Dansk Standard DS/EN 62056-31 1. udgave Godkendt:2000-08-18 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 62056-31:2000 Elektricitetsmåling Dataoverførsel for måleraflæsning

Læs mere

F x 4 D x 2. M x 4 4,8 x 16. A x 14 5 x 35. Revideret juli 2017 AKKU. xxv

F x 4 D x 2. M x 4 4,8 x 16. A x 14 5 x 35. Revideret juli 2017 AKKU. xxv 19630-1 A x 14 M x 4 4,8 x 16 F x 4 D x 2 Revideret juli 2017 1 Vedligeholdelse: Plankerne leveres ubehandlet. Vi anbefaler at give plankerne en sæbebehandling eller træolie. Med træplejemidler sikrer

Læs mere

2 300 Kb/s 1 909 Kb/s 239 Ko/s Entre 1 794 Kb/s et 1 909 Kb/s Entre 1 679 Kb/s et 1 909 Kb/s Entre 1 564 Kb/s et 1 886 Kb/s

2 300 Kb/s 1 909 Kb/s 239 Ko/s Entre 1 794 Kb/s et 1 909 Kb/s Entre 1 679 Kb/s et 1 909 Kb/s Entre 1 564 Kb/s et 1 886 Kb/s 100 Kb/s 83 Kb/s 10 Ko/s Entre 78 Kb/s et 83 Kb/s Entre 73 Kb/s et 83 Kb/s Entre 68 Kb/s et 82 Kb/s 200 Kb/s 166 Kb/s 21 Ko/s Entre 156 Kb/s et 166 Kb/s Entre 146 Kb/s et 166 Kb/s Entre 136 Kb/s et 164

Læs mere

Demander s'il y a des frais supplémentaires pour retirer de l'argent dans un pays donné

Demander s'il y a des frais supplémentaires pour retirer de l'argent dans un pays donné - Général Kan jeg hæve penge i [land] uden at betale gebyrer? Kan jeg hæve penge i [land] uden at betale gebyrer? Demander s'il y a des frais supplémentaires pour retirer de l'argent dans un pays donné

Læs mere

SADIK Omar CPGE FES Corrigé du concours Mines ponts 2015

SADIK Omar CPGE FES Corrigé du concours Mines ponts 2015 SADIK Omar CPE FES Corrigé du cocours Mies pots 5 A. Opérateur de Volterra ) O a V (f ) f et V (f ) f Par itégratio par parties < V (f ), g > [V (f )V (g )] / + V (f )() V (g )(/). f (t)v (g )(t)dt < f,v

Læs mere

Très formel, le destinataire a un titre particulier qui doit être utilisé à la place de son nom

Très formel, le destinataire a un titre particulier qui doit être utilisé à la place de son nom - Ouverture anglais danois Dear Mr. President, Kære Hr. Direktør, Très formel, le destinataire a un titre particulier qui doit être utilisé à la place de son nom Dear Sir, Formel, destinataire masculin,

Læs mere

Très formel, le destinataire a un titre particulier qui doit être utilisé à la place de son nom

Très formel, le destinataire a un titre particulier qui doit être utilisé à la place de son nom - Ouverture danois anglais Kære Hr. Direktør, Dear Mr. President, Très formel, le destinataire a un titre particulier qui doit être utilisé à la place de son nom Kære Hr., Formel, destinataire masculin,

Læs mere

La touche française (la francophopnie) La nourriture (ikke eksamenstekst i dette emne) La chanson (ikke eksamenstekst i dette emne)

La touche française (la francophopnie) La nourriture (ikke eksamenstekst i dette emne) La chanson (ikke eksamenstekst i dette emne) Undervisningsbeskrivelse Stamoplysninger til brug ved prøver til gymnasiale uddannelser Termin August 15 Institution Uddannelse Fag og niveau Lærer(e) Hold 414 Københavns VUC Stx Fransk C til B fortsætter

Læs mere

06h08 07h07 (1) 07h43 08h05 (3) 08h31 09h05 (0) 06h09 07h08 (1) 07h44 08h06 (3) 08h32 09h05 (0) 06h10 07h09 (1) 07h45 08h07 (3) 08h33 09h06 (0)

06h08 07h07 (1) 07h43 08h05 (3) 08h31 09h05 (0) 06h09 07h08 (1) 07h44 08h06 (3) 08h32 09h05 (0) 06h10 07h09 (1) 07h45 08h07 (3) 08h33 09h06 (0) En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer la fréquentation de nos services afin de les améliorer. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies Réseau

Læs mere

Fransk begyndersprog A

Fransk begyndersprog A Fransk begyndersprog A Studentereksamen Gammel ordning Delprøve 1, uden hjælpemidler Kl. 9.00-10.00 gl-stx182-frabn/a-10082018 Fredag den 10. august 2018 kl. 9.00-13.00 Side 1 af 11 sider Nedenstående

Læs mere

Fransk. Tekst- og opgavesamling B. Til elever, der læser og skriver på fransk som stærkeste sprog. Afdækning af litteracitet

Fransk. Tekst- og opgavesamling B. Til elever, der læser og skriver på fransk som stærkeste sprog. Afdækning af litteracitet Afdækning af litteracitet Tekst- og opgavesamling B Fransk Til elever, der læser og skriver på fransk som stærkeste sprog 1 Introduktion Denne tekst- og opgavesamling anvendes sammen med samtaleark, Spor

Læs mere

Mr. Adam Smith Smith's Plastics 8 Crossfield Road Selly Oak Birmingham West Midlands B29 1WQ

Mr. Adam Smith Smith's Plastics 8 Crossfield Road Selly Oak Birmingham West Midlands B29 1WQ - Adresse Mr. J. Rhodes Rhodes & Rhodes Corp. 212 Silverback Drive California Springs CA 92926 Amerikansk adresse format: Vejnummer + Vejnavn Bynavn + forkortelse af staten + Postnummer Mr. Adam Smith

Læs mere

TO DAGE, ÉN NAT. Deux jours, une nuit. Et undervisningsmateriale

TO DAGE, ÉN NAT. Deux jours, une nuit. Et undervisningsmateriale TO DAGE, ÉN NAT Deux jours, une nuit Et undervisningsmateriale Fag: fransk og historie Niveau: udskolingens 9.-10. klasse, samt gymnasiale uddannelser Forfatter: Mimi Sørensen Synopsis Et menneskeligt

Læs mere

Estimation efficace des indices de Sobol du premier ordre

Estimation efficace des indices de Sobol du premier ordre Estimation efficace des indices de Sobol du premier ordre S. Da Veiga-F. G IMT Toulouse BoSanTouVal09 - jeudi 04 Juin 2009 S. Da Veiga-F. G (IMT-LSP) Estimation efficace 2 / 37 Plan 1 Modélisation d un

Læs mere

VLT. MEMORY OPTION VLT Series Bookstyle... page 3. Compact IP page 7. Compact IP page 17 *MI50K151* Instruction

VLT. MEMORY OPTION VLT Series Bookstyle... page 3. Compact IP page 7. Compact IP page 17 *MI50K151* Instruction VLT Instruction Drives and Controls MEMORY OPTION VLT Series 5000 Montering, Mounting, Montage, Installation Bookstyle... page 3 Compact IP 20... page 7 Compact IP 54... page 17 Advarsel! Memory Option

Læs mere

Pompes à vide lubrifie es EVE-OG

Pompes à vide lubrifie es EVE-OG Adaptable à tous secteurs d'activite s Application Pompe pour les applications les plus diverses dans le secteur de la manipulation automatique et manuelle Manipulation de pie ces e tanches et poreuses

Læs mere

OS2-VP. Kit prêt à l emploi. ST-OS2VP-FR Version 01

OS2-VP. Kit prêt à l emploi. ST-OS2VP-FR Version 01 OS2-VP Agrafe de Varisation en PEEK Kit prêt à l emploi ST-OS2VP-FR-062017 - Version 01 2 ST-OS2VP-FR-062017 - VERSION 01 OS2 -VP - SOMMAIRE FICHE TECHNIQUE 3 INDICATIONS 6 TECHNIQUE OPÉRATOIRE (1/5) 7

Læs mere

DRENGEN MED CYKLEN - ELEVARK

DRENGEN MED CYKLEN - ELEVARK DRENGEN MED CYKLEN - ELEVARK Foto: Christine Plenus Opgaver til dansk Formålet med opgaverne er at analysere filmens fortællestruktur, at få viden om udsatte børn og unge og overveje, hvordan filmen Drengen

Læs mere

DK/F. Fremtidens vandingsmaskiner Les machines d irrigation du futur

DK/F. Fremtidens vandingsmaskiner Les machines d irrigation du futur DK/F Fremtidens vandingsmaskiner Les machines d irrigation du futur Fasterholt Maskinfabrik en moderne og 100% dansk producent af fremtidens vandingsmaskiner. Fasterholt Maskinfabrik un producteur moderne

Læs mere

Register your product and get support at www.philips.com/avent SCD505 EN User manual 3 DA Brugervejledning 13 DE Benutzerhandbuch 23 ES Manual del usuario 47 SV Användarhandbok 121 AR 141 Indholdsfortegnelse

Læs mere

C est parti! 2.1 Mes réponses. Cahier Intro. Je sais déjà. Mes attentes pour cette année. C est parti! Intro. 1 Bingo! 7.

C est parti! 2.1 Mes réponses. Cahier Intro. Je sais déjà. Mes attentes pour cette année. C est parti! Intro. 1 Bingo! 7. Mes attentes pour cette année Kig hele bogen igennem. Skriv lidt om, hvad du glæder dig til at arbejde med. Je sais déjà Skriv nogle ord og udtryk, du kan huske fra 5. og 6. klasse. Vælg noget, som du

Læs mere

Exigences d examen pratique Flûte traversière Phase 3. Fédération Jurassienne de Musique

Exigences d examen pratique Flûte traversière Phase 3. Fédération Jurassienne de Musique Exigences d examen pratique Flûte traversière Phase 3 Fédération Jurassienne de Musique 3 Février 2016 Exigences d examen pratique Flûte traversière - Phase 3 Technique Approfondir et automatiser la base

Læs mere

EUROPA-PARLAMENTET. Udvalget om Miljø, Folkesundhed og Fødevaresikkerhed UDKAST TIL UDTALELSE

EUROPA-PARLAMENTET. Udvalget om Miljø, Folkesundhed og Fødevaresikkerhed UDKAST TIL UDTALELSE EUROPA-PARLAMENTET 2004 2009 Udvalget om Miljø, Folkesundhed og Fødevaresikkerhed 2008/0018(COD) 18.8.2008 UDKAST TIL UDTALELSE fra Udvalget om Miljø, Folkesundhed og Fødevaresikkerhed til Udvalget om

Læs mere

Immigration Documents

Immigration Documents - Général Où se trouve le formulaire pour? Hvor kan jeg finde formularen til? Demander où trouver un formulaire Quand votre [document] a-t-il été délivré? Demander quand un document a été délivré Où votre

Læs mere

SUPERSTRUCTURES CHÂSSIS

SUPERSTRUCTURES CHÂSSIS SUPERSTRUCTURES CHÂSSIS Tirez le meilleur parti de votre nouveau Ford Nous souhaitons vous aider à tirer le meilleur parti de votre nouveau véhicule Ford. Dans ce contexte, vous devez également savoir

Læs mere

9.klasses afgangsprøve i engelsk, tysk og fransk

9.klasses afgangsprøve i engelsk, tysk og fransk 9.klasses afgangsprøve i engelsk, tysk og fransk Engelsk Prøvens indhold Den mundtlige prøve i engelsk består af to dele: - Den første del er det selvvalgte emne (outline). - Den anden del er et lodtrukkent

Læs mere

Scene 10 Opgave A. VRAI ou FAUX. Sæt et kryds ved det rigtige udsagn.

Scene 10 Opgave A. VRAI ou FAUX. Sæt et kryds ved det rigtige udsagn. Scene 10 Opgave A. VRAI ou FAUX. Sæt et kryds ved det rigtige udsagn. Er udsagnet falsk, skal du formulere det rigtige svar mundtligt på fransk. Tout d un coup, Henriette, l amie de Margot, arrive en courant.

Læs mere

05h47 06h42 07h19 07h30 08h06 08h30 (0) 09h23 (0) 10h08 (0) h48 06h43 07h20 07h31 08h07 08h31 (0) 09h24 (0) 10h09 (0) - -

05h47 06h42 07h19 07h30 08h06 08h30 (0) 09h23 (0) 10h08 (0) h48 06h43 07h20 07h31 08h07 08h31 (0) 09h24 (0) 10h09 (0) - - En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer la fréquentation de nos services afin de les améliorer. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies Réseau

Læs mere

Théorie des Genres des Corps globaux

Théorie des Genres des Corps globaux Théorie des Genres des Corps globaux Bruno Anglès et Jean-François Jaulent Abstract. We establish the fundamental results of genus theory for nite (non necessary Galois) extensions of global elds by using

Læs mere

Einstein était un réfugié.

Einstein était un réfugié. Einstein était un réfugié. Niveau: Udskoling/ungdomsuddannelser Fag: Fransk Læringsmål: Eleven kan anvende grundlæggende viden om geografi og historie og om levevilkår, værdier og normer i fransktalende

Læs mere

Elektriske apparater forbundet til vandforsyningen. Undgåelse af tilbagesugning og fejl på slangesæt

Elektriske apparater forbundet til vandforsyningen. Undgåelse af tilbagesugning og fejl på slangesæt Dansk Standard DS/EN 61770 2. udgave Godkendt:2000-05-29 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61770:2000 Elektriske apparater forbundet til vandforsyningen. Undgåelse

Læs mere

NB: Tilmeldingen til valgfaget gælder for 5. og 6. semester

NB: Tilmeldingen til valgfaget gælder for 5. og 6. semester Sprog og jura Semester: Efteråret 2003 og foråret 2004 NB: Studerende, der har været på udlandsophold i 5. semester, tilbydes et opsamlingsforløb i sprog og jura i foråret 2004. De som ønsker at benytte

Læs mere

BEDØMMELSE AF DE NYE EKSAMENSOPGAVER. FIP Fransk 2017, Skanderborg

BEDØMMELSE AF DE NYE EKSAMENSOPGAVER. FIP Fransk 2017, Skanderborg BEDØMMELSE AF DE NYE EKSAMENSOPGAVER FIP Fransk 2017, Skanderborg DELPRØVE 1: OPGAVETYPER Bruttoliste over 21 mulige opgavetyper i lærerens hæfte. - to nye opgave typer. I delopgave 1 indgår 14 opgaver.

Læs mere

Møbler Styrke, holdbarhed og sikkerhed Krav til siddemøbler til kontraktmarkedet

Møbler Styrke, holdbarhed og sikkerhed Krav til siddemøbler til kontraktmarkedet Dansk standard Rettelsesblad DS/EN 16139/AC 1. udgave 2013-08-21 Møbler Styrke, holdbarhed og sikkerhed Krav til siddemøbler til kontraktmarkedet Furniture Strength, durability and safety Requirements

Læs mere

Prénom: Classe: NOËL EN FAMILLE CAHIER. Et juleforløb til 7.klasse Dea Jespersen

Prénom: Classe: NOËL EN FAMILLE CAHIER. Et juleforløb til 7.klasse Dea Jespersen Prénom: Classe: CAHIER NOËL EN FAMILLE Et juleforløb til 7.klasse Dea Jespersen Indhold Noël en famille - Intro... 1 Une chanson de Noël... 3 Moi et ma famille... 4 Les décorations de Noël... 6 La carte

Læs mere

Landbrugsmaskiner Afskærmning af bevægelige dele i kraftoverføringen Afskærmning, der åbnes med værktøj

Landbrugsmaskiner Afskærmning af bevægelige dele i kraftoverføringen Afskærmning, der åbnes med værktøj Dansk standard Rettelsesblad DS/EN 15811/AC 1. udgave 2010-11-16 Landbrugsmaskiner Afskærmning af bevægelige dele i kraftoverføringen Afskærmning, der åbnes med værktøj Agricultural machinery Guards for

Læs mere

Krav til produktegenskaber Del 2: Sektionsstandard Krav til fagmæssig udførelse for overflademonterede elektroniksamlinger

Krav til produktegenskaber Del 2: Sektionsstandard Krav til fagmæssig udførelse for overflademonterede elektroniksamlinger Dansk standard DS/EN 61192-2 1. udgave 2003-06-06 Krav til produktegenskaber Del 2: Sektionsstandard Krav til fagmæssig udførelse for overflademonterede elektroniksamlinger Workmanship requirements for

Læs mere

Netbook mouse SPM DA Brugervejledning. Register your product and get support at

Netbook mouse SPM DA Brugervejledning. Register your product and get support at Register your product and get support at www.philips.com/welcome Netbook mouse SPM6800 DA Brugervejledning Philips Consumer Lifestyle AQ95-56F-1240KR 2010...... (Report No. / Numéro du Rapport) (Year in

Læs mere

Ormen som laver huller. La chenille qui fait des trous. Ormen som laver huller. La chenille qui fait des trous

Ormen som laver huller. La chenille qui fait des trous. Ormen som laver huller. La chenille qui fait des trous Ormen som laver huller La chenille qui fait des trous Ormen som laver huller La chenille qui fait des trous I månelyset ligger et lille æg på et blad. Dans la lumière de la lune, un petit œuf repose sur

Læs mere

Tracés de diagrammes de Bode - Corrigé

Tracés de diagrammes de Bode - Corrigé TD 3 - Systèms utomatisés Lycé llvu Toulous - CPGE MPSI/PCSI Tracés d diagramms d od - Corrigé G (d) d F () +,, F () + F 3 () +. φ ( ) 45 9 G (d) d G () 3 G () 3., 3 G 3 () φ ( ) + 9 9 H3() H 3 () + +,.

Læs mere

Inference de types avec dimensions sous Caml Light. Blanchet Bruno. Sous la direction de M. Roberto DiCosmo. 20 mars 1996

Inference de types avec dimensions sous Caml Light. Blanchet Bruno. Sous la direction de M. Roberto DiCosmo. 20 mars 1996 Projet d'informatique Inference de types avec dimensions sous Caml Light Blanchet Bruno Sous la direction de M. Roberto DiCosmo 20 mars 1996 1 Introduction Ce projet consiste a modier le compilateur Caml

Læs mere

SPURVEN - LA VIE EN ROSE ET UNDERVISNINGSMATERIALE

SPURVEN - LA VIE EN ROSE ET UNDERVISNINGSMATERIALE SPURVEN - LA VIE EN ROSE ET UNDERVISNINGSMATERIALE Niveau: 8.-10. klasse, gymnasiet og ungdomsuddannelserne Fag: Dansk, fransk INDHOLD: Til læreren... 2 Filmens handling... 4 Til brug i dansk om personer,

Læs mere

IT Manuale utente 73. NL Gebruiksaanwijzing 91. PT Manual do utilizador 109. SV Användarhandbok 129

IT Manuale utente 73. NL Gebruiksaanwijzing 91. PT Manual do utilizador 109. SV Användarhandbok 129 Register your product and get support at www.philips.com/welcome MCM2000 EN User manual 3 DE Benutzerhandbuch 19 ES Manual del usuario 37 Mode d emploi 55 IT Manuale utente 73 NL Gebruiksaanwijzing 91

Læs mere

MINISTERE DE LA JUSTICE SERVICE DES AFFAIRES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARIS DANEMARK. Novembre 2006

MINISTERE DE LA JUSTICE SERVICE DES AFFAIRES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARIS DANEMARK. Novembre 2006 MINISTERE DE LA JUSTICE SERVICE DES AFFAIRES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARIS STATUT DES PRISONNIERS DROIT A UNE VIE CONJUGALE ET FAMILIALE DANEMARK Novembre 2006 JURISCOPE C.N.R.S. - UMS 2268 Téléport

Læs mere

SAMPLE. 1 3Suite over danske folkesange. j 0 4. j 0 4. j 0 4. j 0 4. j j j 0 4. j j. w w. w w.

SAMPLE. 1 3Suite over danske folkesange. j 0 4. j 0 4. j 0 4. j 0 4. j j j 0 4. j j. w w. w w. 1 Sute over dnske olkesnge or blnt kor, oblgt nstrumt klver Instr Klver Rolgt c gto c Π c Arrnet Lsse Tot Erks, 009 S S T 5 5 5 9 9 stl ly ro, hvor r ned, be 1I H 0 r sn bu r h 0 re t bo,, hvor sm sko

Læs mere

bab.la Fraser: Personlig hilsen Dansk-Fransk

bab.la Fraser: Personlig hilsen Dansk-Fransk hilsen : ægteskab Tillykke. Vi ønsker jer begge to alt mulig glæde i verdenen. Félicitations. Nous vous souhaitons à tous les deux tout le bonheur du monde. par Tillyke og varme ønsker til jer begge to

Læs mere

bab.la Fraser: Personlig hilsen Fransk-Dansk

bab.la Fraser: Personlig hilsen Fransk-Dansk hilsen : ægteskab Félicitations. Nous vous souhaitons à tous les deux tout le bonheur du monde. Tillykke. Vi ønsker jer begge to alt mulig glæde i verdenen. par Félicitations et meilleurs vœux à vous deux

Læs mere

Landbrugsmaskiner Sikkerhed Del 7: Mejetærskere, grønt- og bomuldshøstere

Landbrugsmaskiner Sikkerhed Del 7: Mejetærskere, grønt- og bomuldshøstere Dansk standard Rettelsesblad DS/EN ISO 4254-7/AC 1. udgave 2010-11-16 Landbrugsmaskiner Sikkerhed Del 7: Mejetærskere, grønt- og bomuldshøstere Agricultural machinery Safety Part 7: Combine harvesters,

Læs mere

Ved indskrivning af en elev ved Prins Henriks Skole gælder disse betalingsforpligtelser.

Ved indskrivning af en elev ved Prins Henriks Skole gælder disse betalingsforpligtelser. BETALINGSBETINGELSER PRINS HENRIKS SKOLE Ved indskrivning af en elev ved Prins Henriks Skole gælder disse betalingsforpligtelser. Følgende betalingsbetingelser er gældende fra 1. september 2015 og indtil

Læs mere

Waiting time effect for motion by positive second derivatives and applications

Waiting time effect for motion by positive second derivatives and applications Nonlnear Dffer. Equ. Appl. 21 (2014), 589 620 c 2013 Sprnger Basel 1021-9722/14/040589-32 publshed onlne December 31, 2013 DOI 10.1007/s00030-013-0259-5 Nonlnear Dfferental Equatons and Applcatons NoDEA

Læs mere

VFL OPTIMA Flange. 1/9. Montagevejledning Montageanleitung Mounting instructions Instrucciones de montaje Instructions de montage

VFL OPTIMA Flange.   1/9. Montagevejledning Montageanleitung Mounting instructions Instrucciones de montaje Instructions de montage VFL OPTIMA Flange DE EN ES Montagevejledning Montageanleitung Mounting instructions Instrucciones de montaje Instructions de montage Produktbe skrive lse: VFL OPTIMA Flange kombinerer en stilbar dynamisk

Læs mere

Immigration Logement. Logement - Location. Signifier que vous souhaitez louer un logement. Type de logement. Type de logement.

Immigration Logement. Logement - Location. Signifier que vous souhaitez louer un logement. Type de logement. Type de logement. - Location anglais I am looking for a to rent. Signifier que vous souhaitez louer un logement room flat / apartment studio flat / studio apartment detached house semi-detached house terraced house How

Læs mere

4.1 Lineære Transformationer

4.1 Lineære Transformationer SEKTION 41 LINEÆRE TRANSFORMATIONER 41 Lineære Transformationer Definition 411 ([L], s 175) Lad V, W være F-vektorrum En lineær transformation L : V W er en afbildning, som respekterer lineær struktur,

Læs mere

Mais på tysk! ABER MAIS SONDERN UND DOCH JED NUR DAGEGEN BLOß OCH

Mais på tysk! ABER MAIS SONDERN UND DOCH JED NUR DAGEGEN BLOß OCH August 2009 Mais på tysk! Det franske mais betydningspotentiale belyst ud fra dets oversættelsesmuligheder til tysk MAIS UND BLOß OCH NUR DAGEGEN ABER JED DOCH SONDERN Speciale af Allan Moberg Andreasen

Læs mere

UP! studio 3, rue jacques Louvel Tessier. 75010 Paris. www.up-studio.org web.up-studio.org www.skew-eyed.com

UP! studio 3, rue jacques Louvel Tessier. 75010 Paris. www.up-studio.org web.up-studio.org www.skew-eyed.com UP! studio 3, rue jacques Louvel Tessier 75010 Paris www.up-studio.org web.up-studio.org www.skew-eyed.com UP! Pleasure of designing UP! est né de la rencontre de quatre créatifs avec des parcours individuels

Læs mere

Directive CEM. Olivier HEYER

Directive CEM. Olivier HEYER Olivier HEYER Champ d application Tous les appareils électriques et électroniques susceptibles de créer des perturbations électromagnétiques et d être sensibles à celles-ci en bref, presque 100% des appareils

Læs mere

Fluid power systems and components Graphic symbols and circuit diagrams Part 2: Circuit diagrams

Fluid power systems and components Graphic symbols and circuit diagrams Part 2: Circuit diagrams Dansk standard DS/ISO 1219-2 1. udgave 2006-11-15 Teknisk tegning Grafiske symboler og kredsløbsdiagrammer for hydrauliske anlæg og komponenter Del 2: Kredsløbsdiagrammer Fluid power systems and components

Læs mere

Automatiske døre Sikkerhed ved brug Krav og prøvningsmetoder

Automatiske døre Sikkerhed ved brug Krav og prøvningsmetoder Dansk standard Rettelsesblad DS/EN 16005:2012/ AC:2015 1. udgave 2015-08-27 Automatiske døre Sikkerhed ved brug Krav og prøvningsmetoder Power operated pedestrian doorsets Safety in use Requirements and

Læs mere

Mr. Adam Smith Smith's Plastics 8 Crossfield Road Selly Oak Birmingham West Midlands B29 1WQ

Mr. Adam Smith Smith's Plastics 8 Crossfield Road Selly Oak Birmingham West Midlands B29 1WQ - Adresse Mr. J. Rhodes Rhodes & Rhodes Corp. 212 Silverback Drive California Springs CA 92926 Format adresse postale aux États-Unis : nom du destinataire numéro de la rue + nom de la rue nom de la ville

Læs mere